• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : des policiers dansent le tango...dans une vidéo au musée des Abattoirs

© Carlos Aires
© Carlos Aires

Certains gilets jaunes en rêvent peut être. Voir des policiers casqués et armés danser un tango. C’est une vidéo présentée au musée des Abattoirs à Toulouse.
"Dulces sueños" (doux rêves en français), c’est le nom de cette vidéo de l’artiste espagnol Carlos Aires.

Par Juliette Meurin

Un couple de policiers en tenue (casques, genouillères, matraques, pistolets) danse un tango sur une musique remixée du groupe des années 80 Eurythmics, Sweet Dreams.

La douceur de la musique, la lenteur et la précision des pas des danseurs contrastent avec leurs tenues. Un costume qui fait immédiatement penser au "maintien de l’ordre", à la répression policière.
 

Un tango polissé et policier

A Toulouse, on a plutôt l’habitude de voir des policiers habillés de cette façon dans les rues, tous les samedis armes à la main, prêts à répliquer aux attaques de casseurs ou à disperser des "gilets jaunes ".
Dans cette vidéo, les policiers sont dans un décor qui pourrait faire penser aux salons de réception du Capitole mais il s'agit du musée Cerralbo de Madrid. L'artiste espagnol Carlos Aires évoque ainsi la violence policière et la résistance mais aussi l'écart entre la culture populaire et la culture élitiste.

Le musée des Abattoirs à Toulouse explique que "les deux hommes habillés en tenue anti-émeute dansent le tango, danse argentine, traditionnellement dansée par des hommes immigrés dans les ports et les bordels et qui était au départ une danse/combat (un peu comme la Capoeira du Brésil)."

 Voir ci dessous le teaser de la vidéo Dulces Sueños


La vidéo est présentée en ce moment au musée des Abattoirs à Toulouse dans le cadre de l'exposition Dulces Sueños.
Ce film signé Carlos Aires ouvre l'exposition dans laquelle est présentée une dizaine d’artistes de "la jeune génération, natifs ou originaires d’Amérique latine, dont les œuvres sont marquées par l’engagement." C'est le volet contemporain de l'exposition Picasso et l'exil. Une histoire de l'art espagnol en résistance, à voir jusqu'au 25 août 2019.



Voir la version originale de la musique Sweet Dreams du groupe Eurythmics.

A lire aussi

Sur le même sujet

Lagune de Thau : une navette fluviale pour faire la traversée de Sète à Balaruc

Les + Lus