Toulouse solidaire de Kiev, ville jumelée depuis 1975

La place Maïdan à Kiev le 20 février / © AFP
La place Maïdan à Kiev le 20 février / © AFP

La capitale de l'Ukraine, en proie à une très violente répression de l'opposition place Maïdan, a un fort lien avec Toulouse. Les deux villes sont jumelées depuis 39 ans. 

Par Fabrice Valery

Kiev, capitale de l'Ukraine, fait partie des 6 villes jumelées avec Toulouse, en compagnie dans l'ordre chronologique de Tel-Aviv (1962), Atlanta (1975), Elche (1981), Bologne (1981), Chongqing (1981).

Le jumelage entre Toulouse et Kiev date de 1975 et les deux villes s'apprêtent à fêter les 40 ans en 2015. C'est donc avec une acuité particulière que Toulouse suit l'évolution des événements politiques dans la capitale ukrainienne depuis 3 mois que durent les manifestations de l'opposition et surtout depuis ces derniers jours et la très rude répression des services de sécurité qui aurait fait plusieurs centaines de morts

Le jumelage de Toulouse et Kiev se concrétise par plusieurs manifestations culturelles, des échanges techniques notamment en matière de services publics et de transports et même un projet de coopération dans le domaine de la santé publique, selon la ville de Toulouse. La plupart des échanges passent par le comité de jumelage entre les deux villes. 

Jumelage Toulouse-Kiev

Le maire PS de Toulouse Pierre Cohen a apporté son soutien "ainsi que celui de la Ville de Toulouse au peuple de Kiev, avec lequel nous avons lié de profonds liens d'amitié. Nous suivons très attentivement l'évolution de la situation ukrainienne en espérant que ces violences cessent et qu'une solution politique soit trouvée au plus vite".

Même attention pour le député UMP et candidat lui-aussi aux municipales Jean-Luc Moudenc qui se dit "très attristé par le déchaînement de violence qui frappe l’Ukraine et sa capitale. En tant que Député de Toulouse, ville Républicaine dans son essence même, j’apporte tout mon soutien aux humanistes et démocrates du pays."

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus