Toulouse : la startup Next4 invente le tracker pour surveiller les conteneurs maritimes

C'est un marché immense qui s'offre à cette toute jeune entreprise toulousaine. Elle a mis au point un système de surveillance des conteneurs maritimes par géo localisation. Les conteneurs effectuent 850 millions de voyages dans le monde chaque année.

Porte-conteneurs à quai au port du Havre.
Porte-conteneurs à quai au port du Havre. © Olivier Boitet / MaxPPP
Depuis sa création en 2018, la petite entreprise toulousaine Next4, spécialisée dans les systèmes de traçage des conteneurs maritimes, n'a cessé de progresser. De cinq salariés à l'origine, douze collaborateurs travaillent actuellement sur le site de Montaudran.
Conçus à Toulouse et assemblés dans le Gers, 10.000 trackers pourraient être produits à l'horizon 2020.

Le potentiel de développement de l'entreprise est gigantesque : 850 millions de flux maritimes sont recensés sur le marché mondial chaque année.

Des bagages aux conteneurs

A sa tête, Cédric Rosemont, jeune entrepreneur qui fait ses classes dans l'industrie du luxe, en mettant au point un traceur pour géo localiser les bagages de la marque d'un célèbre malletier français.

Aujourd'hui il développe le système pour le transport maritime international.
Le principe est d'équiper la porte de chaque conteneur d’un petit boîtier électronique amovible lié à une application accessible par le client exportateur.
Une antenne externe transmet les données collectées grâce aux réseaux de téléphonie mondiale.
Le client peut alors détecter tous les événements exceptionnels sur sa cargaison, depuis le départ de l’entrepôt jusqu’à son arrivée chez le destinataire. 

Tracer les aléas liés au transport maritime

L'expédition d'un conteneur à l'international par voie maritime présente un risque financier pour une entreprise ou un industriel. Le voyage peut durer plusieurs semaines durant lesquelles le client n'a pas de visibilité sur l'état de sa marchandise ou sa localisation. 
Mauvaise destination, blocage en douane, perte ou vol de marchandise, toutes ces étapes du transport échappent au client.

Le tracker permet de surveiller les éventuels incidents pendant le transport comme la détérioration des marchandises à l'intérieur du conteneur ou encore les chocs pendant les transbordements.

Une technologie qui permet donc en plus d'un meilleur suivi, une meilleure sécurité des livraisons jusqu'à leur destination finale, partout dans le monde.

Le traceur est vendu 100 euros pièce et 5 euros par mois d'abonnement pour le suivi du conteneur. 

François Guinle et Jean-Pierre Duntze ont découvert cette jeune entreprise :
 

Toulouse : la startup Next4 invente le tracker pour surveiller les conteneurs maritimes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation économie transports maritimes transports start-up entreprises