Toulouse : un homme pénètre dans le commissariat en possession d'un couteau, une semaine après l'agression d'un policier au même endroit

Un homme a été arrêté ce mercredi en fin d'après-midi alors qu'il venait porter plainte. Lors de la fouille à l'entrée, les policiers sont tombés sur un couteau. Le même commissariat avait déjà été la cible d'une attaque au couteau la semaine précédente.

Le commissariat Toulouse-centre, rue du Rempart Saint-Etienne
Le commissariat Toulouse-centre, rue du Rempart Saint-Etienne © MAXPPP
Un homme s’est présenté ce mercredi en fin d’après-midi au commissariat Toulouse-centre, situé rue du Rempart Saint-Etienne.

L’individu, né en 1991 venait déposer une plainte pour un motif inconnu.

Alors que les fonctionnaires de police procédaient à une fouille au corps, selon la procédure en vigueur, ils sont tombés sur un couteau à cran d’arrêt, une arme de catégorie D.

L’homme a immédiatement été placé en garde où il a reconnu les faits qui lui étaient reprochés.

Même si l’individu ne s’est pas montré menaçant, et que rien n’indique qu’il comptait sortir son couteau, les policiers n’ont voulu prendre aucun risque après l’attaque au couteau qui est survenu mardi 30 août dernier, dans le même commissariat.

Une agression au couteau dans le même commissariat une semaine avant


Un homme de 31 ans s’était présenté dans ce commissariat pour porter plainte pour un vol de téléphone. La policière qui l’avait reçu lui avait indiqué qu’elle avait besoin du numéro de série du téléphone pour enregistrer la plainte. Après avoir quitté les lieux une première fois, l’individu est revenu quelques minutes plus tard et s’est jeté sur un adjoint de sécurité, le blessant gravement à la gorge.

L'agresseur n'était pas fiché pour radicalisation, mais avait déclaré lors de son interpellation "en avoir marre de la France", avait déclaré le procureur de Toulouse mercredi. Il était connu de la justice dans deux procédures qui avaient été abandonnées en raison de son état mental, à la suite d'expertises.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société police