Toulouse : un potager sur le toit de la clinique Pasteur

Les légumes récoltés permettront de garnir les assiettes de la clinique, une fois par mois. / © France 3 Midi-Pyrénées
Les légumes récoltés permettront de garnir les assiettes de la clinique, une fois par mois. / © France 3 Midi-Pyrénées

La clinique Pasteur de Toulouse vient d'inaugurer un potager... sur son toit ! 500 m² cultivés et une centaine de variétés qui seront soignées puis consommées par les patients et le personnel. Le tout sous la houlette d'une start-up toulousaine, spécialisée en agriculture urbaine.

Par Marie Martin

Des tomates, des haricots, des fraises ou encore du basilic... Voilà ce que l'on peut trouver au quatrième étage de la clinique Pasteur de Toulouse, depuis quinze jours. 
Guidé par une start-up toulousaine, Macadam Gardens, spécialisée dans l'agriculture urbaine, l'établissement de santé a décidé de se lancer dans un potager à domicile. 500 m², dans des grandes jardinières en géotextile sont désormais cultivés, par des travailleurs handicapés, par les salariés de la clinique mais aussi par des patients. 
De quoi tisser du lien social, et c'est bien l'objectif de Pasteur puisqu'il n'est évidemment pas question de subvenir aux très importants besoins de la cuisine interne (30 000 repas par an). 
Il n'empêche que Jean-François Bellois, le chef cuisinier de la clinique Pasteur, pourra, une fois par mois, cuisiner un repas entièrement composé de produits "locaux". Chaque année la clinique espère récolter une tonne de légumes. Dès cet été, le potager sur le toit fournira 150 kilos de tomates et une soixantaine de kilos de haricots verts.

Voir ici le reportage de Marion Fleutry et Eric Foissac de France 3 Midi-Pyrénées : 

Potager clinique Pasteur



Agriculture urbaine ? Mais encore...

L’agriculture urbaine est une forme émergente de pratiques agricoles en ville, généralement en parcelles partagées, ou en jardins individuels et/ou collectifs. Le concept relève encore de la prospective mais fait l'objet d'études, voire de projets à moyen terme comme celui de l'agriculture verticale. Cette agriculture urbaine participe également à l'enrichissement en biodiversités de la ville.
L'agriculture urbaine et périurbaine est une des solutions proposées et recommandées par l'ONU (Organisation des nations unies) et la FAO (Food and agriculture organization) pour faire face aux besoins de sécurité alimentaire aux défis de l'urbanisation et de la périurbanisation, notamment dans les villes des pays dits pauvres. En effet, selon la FAO, l'agriculture urbaine et périurbaine est déjà utilisée par environ 700 millions de citadins (une personne sur quatre environ dans le monde)

Sur le même sujet

Les + Lus