Toulouse : appel aux dons pour emmener les jeunes musiciens de l'orchestre Démos à Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olfa Ayed
Les enfants de 7 à 12 ans répartis en 7 groupes issus de 5 territoires prioritaires de la politique de la ville, sur scène, dans le cadre du projet Démos.
Les enfants de 7 à 12 ans répartis en 7 groupes issus de 5 territoires prioritaires de la politique de la ville, sur scène, dans le cadre du projet Démos. © Patrice Nin

L’association Aïda et l’Orchestre national du Capitole lancent une campagne de financement participatif du 5 octobre à la fin du mois de décembre 2021. Le but : permettre aux enfants de l’Orchestre Démos de se produire à la Philharmonie de Paris et à la Halle aux grains de Toulouse.

Formé il y a trois ans, l’Orchestre Démos, qui permet à des jeunes de 7 à 12 ans issus des territoires prioritaires de la politique de la ville, de découvrir un instrument et la musique classique, démarre sa dernière année. Afin de clôturer son cycle, un concert est prévu à la Philharmonie de Paris en juin 2022L’association Aïda, un des soutiens du projet à Toulouse, tient également à ce que les enfants se produisent chez eux, à la Halle aux Grains. Pour pouvoir couvrir tous ces frais, estimés à 30 000 euros, un financement participatif a été lancé avec l’Orchestre national du Capitole.

Du 5 octobre à la fin du mois de décembre 2021, il est possible de faire un don en ligne ou par courrier. En ce jour de lancement, 60 euros ont été récoltés.

Qu’est-ce que le projet Démos ?

Le projet Démos, (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) est un projet national, subventionné par le ministère de la Culture, le ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (Agence Nationale de Cohésion des Territoires), le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, le ministère des Outre-mer, et les Caisses d'allocations familiales. Il s’adresse à des jeunes de 7 à 12 ans qui vivent dans des zones relevant de la politique de la ville ou dans des zones de revitalisation rurale.

En Haute-Garonne, le projet s’est implanté il y a trois ans. Le département et la ville de Toulouse participent au financement depuis les débuts. C’est donc la première promotion qui finira son année en 2022. Cent cinq enfants de 7 à 12 ans répartis en sept groupes issus de cinq territoires prioritaires de la politique de la ville sont concernés. Ils viennent de Toulouse, Blagnac, Cugnaux, Muret et Villefranche-de Lauragais.

Un cycle de trois ans "très positif"

Participer au projet Démos est un réel engagement pour les enfants. Chacun découvre un instrument et le garde durant les trois ans. La pratique est intensive : 4 heures d’ateliers par semaine, une répétition en orchestre toutes les six semaines et un concert public en fin d’année. Une expérience complète "très positive", indique l’association Aïda. "C’est super valorisant et satisfaisant de voir ces enfants être à l’aise avec des instruments que parfois ils ne connaissaient même pas. Beaucoup d'entre eux veulent continuer la pratique après le cycle et beaucoup d’autres veulent s’inscrire aux prochains car ils ont vu leurs copains le faire ou encore le frère et la sœur", poursuit l’association.

Le financement participatif se clôturera d’ici la fin du mois de décembre 2021.

Pour faire un don

En ligne :  https://soutenir-aida-asso.iraiser.eu/mon-don-pour-demos/~mon-don

Par chèque : en remplissant le formulaire que l’on trouve à cette adresse : https://www.aida.asso.fr/sites/default/files/2021-09/Bulletin%20don%20che%CC%80que.pdf et en le renvoyant accompagné du chèque à l’ordre de l’"Association Aïda" à : Association Aïda Halle aux Grains Place Dupuy 31000 Toulouse.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.