À Toulouse, une chaleur record donne un goût d'été au centre-ville

Vendredi 6 novembre, le thermomètre affiche 23 degrés, un record depuis 1955. Le soleil inonde les rues de Toulouse et de nombreux riverains entendent bien profiter de la météo clémente. Il suffit de mettre un pied en centre-ville pour s'en rendre compte. 

Éte indien sur la place Saint Pierre : Coline et Julia prennent leur déjeuner en terrasse.
Éte indien sur la place Saint Pierre : Coline et Julia prennent leur déjeuner en terrasse.
Rendue célèbre par la chanson de Joe Dassin, l'été indien se produit tous les ans à la même période. Et à chaque fois, le plaisir est le même. Les parcs et les places sont noirs de monde, comme ce vendredi 6 novembre.

Les amateurs de vitamines D s'en donnent à cœur joie. "Ça fait du bien de pouvoir prendre sa pause en terrasse avant de reprendre le boulot ", s'extasie Paul. À l'heure de la pause déjeuner, les Toulousains envahissent les rues et les terrasses. Sandwich à la main, il faut être à l'affût des tables qui se libèrent et fuir les chaises à l'ombre. C'est presque un métier.

Rue Romiguières, Flore, étudiante, a une technique : "il faut repérer les personnes qui mangent leurs desserts. Comme ça, on est les premiers à sauter sur la table une fois qu'ils sont partis."  Et lorsqu'on lui demande pourquoi elle ne mange pas sur l'une des six tables libres à l'intérieur, sa réponse fuse : "On va rester enfermé tout l'hiver, alors si je peux en profiter pour prendre quelques couleurs avant..." 
Les terrasses de la place du Capitol sont bondées ce vendredi 6 novembre.
Les terrasses de la place du Capitol sont bondées ce vendredi 6 novembre.

Sur les gradins du Quai Saint-Pierre et sur la place de Capitole, même constat. "On se croirait au mois de juin. Cela nous donne l'illusion d'être encore en vacances alors que dans 30 minutes, on reprend le travail ! " , assure Mohamed. 


Pour d'autres, le soleil brillera même pendant les heures de travail. Félix, agent de voirie; est rassuré : " c'est beaucoup plus agréable que de bosser sous le froid. On a les mains gelées. À Toulouse en général, on n'a pas à se plaindre." Les ouvriers du Quai de la Daurade peuvent également profiter du beau temps. Il y 'en a au moins quelques-uns qui ont plus de plaisir à retourner travailler.

Vendredi 6 novembre 2015, la ville rose a enregistré une température de 23 degrés. Un record depuis le 6 novembre 1955 qui avait enregistré 22,9 degrés. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter