• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : l'université Jean Jaurès dit non à la hausse des frais d'inscription pour les étudiants étrangers

Le campus de l'université Jean Jaurès / © MaxPPP
Le campus de l'université Jean Jaurès / © MaxPPP

L'université Jean Jaurès fera en sorte de ne pas faire payer de frais supplémentaires d'inscription pour les étudiants étrangers. La présidente de l'université Toulouse 2 avait déjà annoncé son opposition de principe à ce projet. 

Par Juliette Meurin

L'université Jean Jaurès à Toulouse ne fera pas payer de frais d'inscription supplémentaires aux étudiants étrangers extracommunautaires.


La présidente de l'université avait déjà affirmé son opposition de principe à ce projet en décembre dernier.  Cette fois, Emmanuelle Garnier va plus loin.

Sollicitée pour savoir si elle appliquera ou non cette réforme, elle nous indique : « Si le projet de réforme portant sur l’augmentation des droits d’inscription pour les étudiant·e·s internationaux·ales hors UE devait effectivement être mis en œuvre à la rentrée 2019, je proposerais à notre Conseil d’Administration que notre établissement ait recours à toutes les dispositions règlementaires permettant à nos étudiant·e·s internationaux·ales de ne pas avoir à s’acquitter de frais d’inscription différenciés. »
En clair, elle fera tout pour ne pas faire payer de frais supplémentaires aux étudiants étrangers. 

L'université de Clermont-Ferrand et celle d'Aix-Marseille ont déjà annoncé leur intention de ne pas appliquer la hausse des frais d'inscription.
Toulouse Jean Jaurès leur emboite donc le pas.
Cette nouvelle pourrait satisfaire les syndicats étudiants qui réclament l'abandon du projet comme la Fage, l'Unef ou l'Union des étudiant-e-s de Toulouse. Ce dernier syndicat espérait d'ailleurs dans un post récent sur Facebook un signe de la présidence de l'université toulousaine.

Des personnalités ont également lancé un appel dans le JDD pour "refuser le mur de l'argent."

Le gouvernement avait annoncé en novembre dernier un projet d'augmenter les frais d'inscription pour les étudiants étrangers hors Union européenne.
Seuls les étudiants résidant hors de l'Espace économique européen sont concernés.
Actuellement, ces étudiants paient les mêmes droits que les étudiants français, soit 170 euros pour une année de formation en licence, 243 euros en master et 380 euros en doctorat. 
A partir de la rentrée 2019, ils devront s'acquitter de 2.770 euros en licence et 3.770 euros en master et doctorat, selon le gouvernement, soit "un tiers du coût réel" d'un étudiant étranger pour les finances publiques.
Cette hausse permettra, selon le gouvernement, notamment d'augmenter le nombre de bourses ou d'exonérations de droits d'inscriptions, qui bénéficieront à "15.000 étudiants  dans les mois qui viennent", venant principalement de pays en développement (contre 7.000 aujourd'hui).
 

Le nombre d'étudiants étrangers à l'université Jean Jaurès

Au total 30 803 étudiants

Dont 4 407 étudiants étrangers (tous pays confondus soit 145 nationalités différentes)
La plupart d'entre eux ne fait pas partie de l'union européenne. On compte 3230 étudiants extracommunautaires

A lire aussi

Sur le même sujet

Lagune de Thau : les huîtres n'étaient pas contaminées à la salmonelle

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer