Tous Anti-Covid : pour le hackeur de Toulouse Baptiste Robert "cette application n'est qu'une mise à jour"

L'application développée par le gouvernement pour lutter contre l'épidémie, Tous Anti-Covid, n'est pas optimale pour le spécialiste des nouvelles technologies, Baptiste Robert. Connu aussi sous son nom de hacker, Elliot Alderson estime le traçage de ce programme inefficace. 

L'application n'a pas trouvé écho chez beaucoup de Français
L'application n'a pas trouvé écho chez beaucoup de Français © PHOTOPQR/PRESSE OCEAN/MAXPPP
Juste une nouvelle mouture. Malgré le discours gouvernemental assurant que Tous Anti Covid est différente de Stop Covid, "ce n'est pas du tout une nouvelle appli, mais simplement une mise à jour mineure de l'ancienne" estime Baptiste Robert.

Le fonctionnement reste le même

Les changements sont mineurs par rapport à Stop Covid. Certes, la nouvelle version permet de connaître les chiffres actualisés sur l'épidémie, ou d'obtenir une attestation de sortie dérogatoire directement. 
Mais "le fonctionnement reste le même, selon Baptiste, ce "hackeur éthique" qui teste les technologies à bon escient. Toutes les critiques sur ses capacités n'ont pas été écoutées. Utiliser le bluetooth a déjà montré ses faiblesses, cette technologie n'est pas adaptée au traçage sur de la distance."

Aussi, l'application française est différente de celles développées chez nos voisins européens. "Il y a un souci d'incompatibilité avec les données des autres pays du continent, explique Baptiste Robert. En France, tout est centralisé, alors qu'ailleurs en Europe, la collecte est décentralisée, ce qui permet de mieux opérer localement."

Peu d'engouement

Pour que l'application ait une réelle utilité, il faudrait qu'un grand nombre de personnes se la procurent. "Il n'y a pas de consensus sur le nombre de téléchargements efficace pour que ce traçage fonctionne correctement mais il est estimé à au moins 20 millions en France."
  Or les chiffres réels sont loin d'atteindre ce score. Lors de la sortie de Tous Anti Covid, 1,5 millions de Français l'avait téléchargée dans les premières semaines. Concernant Tous Anti Covid, ce nombre n'atteint que 1,7 millions actuellement. 

Un "effet président"

De plus, aujourd'hui, on sait que 1,3 millions de personnes ont déjà désinstallé l'application. Seuls 3,3 millions de Français ont cette application sur leur téléphone alors que le deuxième confinement commence.

Depuis l'allocution du président de la République, mercredi 28 octobre, l'application a été plus téléchargée. "Cet effet va se dissiper rapidement, certifie Elliot Alderson sur son compte twitter. L'observation intéressante maintenant est de voir les effets du confinement sur ce nombre".
 
"Ce nouveau confinement est la preuve que la politique "Tester, tracer, isoler" est un échec. Ça le président l'a dit. Mais c'est surtout sur le traçage que cela n'a pas fonctionné, faute de réel engouement sur les outils à disposition. Le gouvernement a compté sur la bonne volonté des Français, c'est une erreur" rajoute le hackeur.

Est-ce que Tous Anti Covid retrouvera son utilité à la fin du confinement ? Rien n'est moins sûr. "Aucun État où ce genre d'application a été développée n'a pu bénéficier de réels effets, regrette Baptiste Robert. Même à Singapour, où la population est très connectée, et répartie sur un petit territoire."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société