Transfert de compétences : les personnels du conseil départemental de Haute-Garonne et de Toulouse Métropole manifestent

© Emmanuel Wat
© Emmanuel Wat

Le conseil départemental et Toulouse Métropole ont officialisé en décembre  leur accord sur le transfert de compétences, obligatoire dans le cadre de la réforme territoriale. Ce jeudi 18 février, les salariés ont manifesté à Toulouse, place Marengo, pour dénoncer cette décision " brutale".

Par Anissa Harraou

Le conseil départemental et Toulouse Métropole ont officialisé en décembre  leur accord sur le transfert de compétences, obligatoire dans le cadre de la réforme territoriale. Les salariés sont inquiets. 

Comme prévu dans la loi NOTRe, qui fixe les nouvelles compétences des différentes institutions en région, le Conseil départemental de Haute-Garonne a transféré quelques-unes de ses compétences à Toulouse Métropole, depuis le 1er janvier 2016.

Pourtant, les personnels du Conseil Départemental 31 et de Toulouse métrople dénoncent un décision qui a été prise en catimini, sans les consulter. Les salariés pensent avoir été informés au dernier moment de ce transfert jugé "brutal".  

Les syndicats FO, SUD et CGT31 ont appelé à manifester, contre ce qu'ils appellent "une mise à mal des valeurs fondamentales de la République et du service public". Environs 100 personnes, salariés du conseil départemental ou de Toulouse Métrople se sont retrouvées place Marengo à Toulouse, ce jeudi 18 février. 


Les raisons de la discorde 

La réforme des collectivités a organisé le transfert des missions et donc une mutalisation des personnels. Suite à cette réorganisation, les salariés craignent une réduction des effectifs et la diminution du temps accordé aux missions. 

Les salariés ont peur que ce transfert de compétences provoque une altération de leurs conditions de travail suite à la mise en place de "mobilités forcées". Les personnels déplorent également la transformation de leurs indemnités. 

Les syndicats exigent, que les décisions soient prises après consultations des comités techniques concernés et après l'organisation de réunions tripartites : entre Toulouse Métropole, conseil départemental et syndicats. 

Sur le même sujet

Les + Lus