• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Trois projets portés par des étudiants toulousains en route vers l'espace avec Thomas Pesquet

© M.Bureau/AFP
© M.Bureau/AFP

Des étudiants de l’université Paul Sabatier ont remporté le concours Génération ISS lancé par le CNES. Trois projets ont été retenus, ils seront expérimentés par Thomas Pesquet à bord de la station spatiale internationale (ISS).

 

Par Corinne Carrière

Des étudiants du département Mesures physiques de l’IUT à Toulouse III-Paul Sabatier et en licence professionnelle génome et biotechnologie des plantes ont planché sur des projets correspondants à plusieurs expériences scientifiques et pédagogiques. Trois ont été sélectionnés par le jury : les projets "Plateforme, Figure de Chladni et la rose du petit prince" portés par trois étudiants Erin Naudi, Lucile Guilhot et Eve Teyssier.
Thomas Pesquet mettra en œuvre leurs projets dans l’espace lors de sa prochaine mission  spatiale.

Le projet "Plateforme" : un concept plutôt qu’un projet.

Ce concept permet de réaliser sur une même plateforme trois expériences sur la physique, la chimie et les matériaux.

 Vidéo en 3D réalisée par les étudiants de l'université Paul Sabatier 
 

Le projet "Figure de Chladni" : une expérience 3D dans l'espace

L'expérience porte sur les mouvements des ondes sonores qui révèlent des formes, des motifs.
Selon Philippe Garnier, directeur des études 1ère année Département Mesures Physiques IRAP, il existe une expérience sur terre classique qui permet de voir les ondes en mettant du sable sur une plaque, en faisant vibrer cette plaque on peut voir les ondes en 2D.
L'idée dans ce projet est de mener l'expérience dans l'espace pour visionner les ondes en 3D. " Cela aura un impact pédagogique et visuel".

L'intérêt de cette expérience pour l'étudiante Lucile Guilhot qui porte ce projet est de mener la même expérience dans l'espace en faisant vibrer des particules fines qui seront déjà en suspension grâce à l'apesanteur,  " C'est une immense opportunité de porter un projet concret quand on est étudiant, de le voir se réaliser. Une fierté, un honneur qu'il soit expérimenté par Thomas Pesquet".

Vidéo: les figures acoustiques de Chladni 2D sur terre.
La figure Chladni c'est reproduire les modes propres des ondes en faisant vibrer une plaque
 

Les étudiants vont devoir affiner leur projet avant de le livrer à Thomas Pesquet d'ici au 20 juillet. Ils seront validés par le Centre d'Aide au Développement des Activités en Micropesanteur et des Opérations Spatiales du CNES.
 
Vidéo réalisée par les étudiants de l'Université Paul Sabatier : une simulation numérique de l'expérience Figure de Chladni


Le projet " la rose du petit prince" : une expérience olfactive dans l'espace

Dans ce projet l'étudiante Eve Teyssier s'est appuyée sur la symbolique du petit prince.
L'objectif est d'envoyer dans l'espace une rose fixée sur un socle et sous cloche le tout muni de cartons odorants sous forme de capsules. Thomas Pesquet ouvrira tous les jours une capsule et tentera d'analyser ses odeurs. L'expérience permettra de mieux comprendre l'evolution de la perception des odeurs dans l'espace et comparer ainsi les ressentis entre terre et espace.
 

Sur le même sujet

Pyrénées-Orientales : des passionnés mettent 9 ans pour construire un bateau à vapeur

Les + Lus