Un club de rugby en dépôt de bilan recherche 100 000€ pour sauver ses équipes et continuer de faire briller les féminines

L'équipe féminine du Blagnac Sporting Club Rugby fait les beaux jours de l'équipe de France et brille en championnat de rugby Elite 1. 2e au classement, l'équipe est en plein doute sur un plan financier depuis le dépôt de bilan et l'arrêt du XV masculin qui évoluait en nationale.

Après l'arrêt brutal de l'équipe masculine il y a un mois, le club de Blagnac se pose beaucoup de questions quant à la survie des 2 entités restantes : l'équipe féminine et l'école de rugby.

L'association Blagnac Sporting Club Rugby lance un appel à dons

La SAS du Blagnac Rugby a déposé le bilan début février 2024, entraînant l'arrêt brutal de l'équipe masculine en pleine saison. Il manquerait 1 M€ sur un budget total de 3 M€. 

L'objectif était aussi d'assurer la survie du club et de l'équipe. Dans l'effectif féminin, il n'y a pas de statut professionnel. L'équipe est donc gérée par l'association Blagnac Sporting Club Rugby.  Selon un  communiqué du 1er mars 2024 : "nous étudions ensemble toutes les pistes d'économies et de maîtrise des dépenses tout en travaillant sur des rentrées financières."

Ce mercredi soir, une réunion est prévue à 18h45 au Chapiteau des Ramiers de Blagnac pour trouver plus de partenaires et échanger sur la situation du club. Tous les licenciés (ées) sont conviés (ées). 

L'objectif : récolter 100 000€ pour assurer la fin de saison des équipes restantes (Cadettes, Cadets, Juniors, Espoirs et Réserve Élite et Élite 1 féminine) et reconstruire financièrement et sportivement le rugby masculin pour la prochaine saison. 

"On va perdre nos maigres avantages et nos valeurs"

Pour les joueuses de Blagnac, c'est l'incompréhension. "L'association qui gère l'équipe féminine est aussi en déficit, reconnaît Axelle Berthoumieu, 3e ligne de Blagnac. Pour cette saison, ça devrait aller, mais l'an prochain, l'équipe masculine va repartir 2 divisions en dessous, il n'y aura donc plus de joueurs pros et donc nous devrons partager le budget de l'association."

La réunion de ce mercredi 6 mars 2024 devrait permettre d'en savoir un peu plus sur la situation du club. Car comme pour l'équipe masculine, les joueuses de Blagnac n'ont rien vu venir. "Je suis au club depuis 7 ans, affirme Axelle Berthoumieu. On savait que c’était un club qui galérait, mais pas à ce point. On n’aurait jamais pensé en arriver là. Les dirigeants n'ont pas été transparents. Vu la gravité de la situation, on aurait dû donner aux joueurs et joueuses l’état des lieux des difficultés."

Malgré ses bons résultats sportifs (Blagnac est actuel 2e du championnat d'Elite 1 derrière le Stade Toulousain, le club ne dispose pas de beaucoup de moyens. Selon Axelle, "On promet que le club féminin gardera les mêmes moyens. Mais je pense qu’ils ne pourront pas tenir. On a peur de perdre nos maigres avantages. Comme nous n'avons pas d'argent, on compte sur la bonne volonté des intervenants pour la mêlée ou le staff médical. Ils font déjà de gros efforts et on ne pourra pas les garder longtemps. Nous sommes très attachés à l'équipe, car il y a beaucoup de valeurs, énormément de cœur. On risque de tout perdre."

10 joueuses du BSCR en équipe de France

Dans l'équipe féminine, aucune joueuse n'est salariée, elles sont toutes bénévoles. Elles touchent juste une prime de match de l'ordre de 200€ et qui peut augmenter en fonction du résultat. Pas de quoi vivre.

Heureusement, le club marche très bien sportivement. 10 joueuses sont en équipe de France, ce qui leur permet d'être salariées par la FFR. Mais si le budget de l'association n'augmente pas et qu'il doit être partagé avec l'équipe masculine, qui restera ?

La fin de saison s'annonce compliquée avec un mercato très agité en fin de saison. Côté recrutement, qui aura envie de venir jouer dans un club en mauvaise posture financière ?

La réunion prévue ce soir sera un début de réponse pour savoir si Blagnac aura toujours une équipe féminine très compétitive, l'un des principaux fournisseurs du XV de France féminin.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité