Choc au Blagnac Rugby après le dépôt de bilan du club : "à deux doigts de la Pro D2, c'est très brutal"

Après Pamiers en fédérale 1, c'est au tour du club de rugby de Blagnac de mettre la clé sous la porte. En proie à d'importantes difficultés financières, le SAS Blagnac Rugby a déposé le bilan ce mercredi 31 janvier 2024. Engagée en Nationale (3ème division) l'équipe 1 ne finira pas sa saison 2023-2024.

Le stade du club de Blagnac est vide. La feuille de match du week-end dernier est encore accrochée à l'entrée de l'enceinte, pourtant tout est fini pour l'équipe nationale de Blagnac. Sa saison 2023-2024 s'arrête en ce mois de février.

Fin de saison en Nationale pour le club de Blagnac Rugby

Le couperet est tombé le mercredi 31 janvier 2024, le SAS Blagnac rugby dépose le bilan. L'équipe première était 9ème au classement, elle a déclaré forfait et ne jouera donc plus cette saison.

Ses joueurs sont licenciés et se retrouvent sans club. Un coup dur pour toute l'équipe, qui est encore sous le choc.

C'est beaucoup de sentiment mélangé, de la tristesse, de la colère, de la déception, de l'incompréhension... Je ne sais pas où je suis, ni ce qu'il va m'arriver. C'est vraiment dur.

Aurélien Labau, joueur de Blagnac Rugby

Il manquerait un million d'euros, le club dépose le bilan 

Il manquerait un million d'euros au club sur un budget de trois millions d'euros. Tous les salariés sont concernés par ce dépôt de bilan.

Performant sur le terrain, "le club ne s'est jamais bien porté" du point de vue des finances rappelle Gaëtan Alengrin, co président du club. "Il a toujours eu des difficultés financières mais on avait toujours su trouver des parades". 

"Dans notre bassin économique, Toulouse et Colomiers attirent beaucoup de partenaires. On a fait le choix de se tourner vers l'immobilier. Mais la dynamique de l'immobilier aujourd'hui est très compliquée. À cause de cette situation, certains partenaires n'ont plus honoré leurs engagements, et se sont retirés. Je les comprends, ils défendent leur bout de gras, mais ça impacte directement le club.", a-t-il précisé chez nos confrères de France bleu Occitanie. 

Des joueurs licenciés, sans club

 En attendant les joueurs doivent raccrocher les crampons. Un coup dur pour cette équipe qui avait signé une très belle saison l'an passé. Samedi 27 janvier, l'équipe pour son dernier match s'était imposée 36 à 15 à domicile face au RCHCC, le rugby club Hyères Carqueiranne La Crau.

Pour Matthieu Vachon, le capitaine emblématique de l'équipe, au club depuis 20 ans, cette annonce brutale est difficile à accepter. 

En juillet dernier on était à deux doigts de la prod D2 et c'était un des objectifs des saisons à venir. Aujourd'hui on nous coupe l'herbe sous les pieds, on ne peut pas réaliser nos rêves et finir en beauté. C'est très brutal.

Matthieu Vachon, capitaine de l'équipe Blagnac Rugby

Une procédure judiciaire est en cours pour connaître toutes les répercussions. Cette situation est suivie de près par le syndicat Provale, le syndicat national des joueurs de rugby.  

A Blagnac, on a eu affaire malheureusement à des erreurs de gestion assez graves qui ne permettent pas au club de poursuivre et hélas les joueurs en sont victimes.

Mathieu Giudicelli, directeur général de Provale (syndicat national des joueurs de rugby)

Pour les joueurs, ça veut donc dire qu'il faut retrouver un club. "La majorité des joueurs sont pluriactifs, et ont un travail à côté. Mais une minorité sont salariés du club, et sont donc considérés comme joueurs professionnels. Dans ce cas, l'Assurance Garantie Salaire prendra le relais." a déclaré dans la presse le coprésident Gaëtan Alengrin. Une assurance qui fonctionne aussi pour le personnel salarié non sportif.

Les espoirs, la section féminine et l'école de rugby poursuivent leurs activités

Quant aux espoirs, "une commission va être créée auprès de la Fédération Française de Rugby pour statuer" détaille Gaëtan Alengrin. "Selon les informations qu'on nous a communiquées, ils ne devraient pas être impactés." Les espoirs devraient donc pouvoir finir leur saison.

Les autres catégories de jeunes et la section féminine, dont l'équipe fanion qui évolue en première division, ne seraient pas impactées non plus car ils dépendent d'une autre structure à l'intérieur du club. L'école de rugby, gérée par l'association du club, continue elle aussi de prospérer.

Une procédure judiciaire est en cours. Elle va notamment s'intéresser à fixer l'avenir de ces joueurs désormais sans club alors que les transferts sont terminés. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité