Près de Toulouse, un père passe 7 heures sur une grue pour le placement de son fils handicapé dans un centre spécialisé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvain Duchampt
Olivier Gutierrez est monté, depuis 5h45 mercredi 6 octobre, sur cette grue de Cugnaux (Haute-Garonne), afin de dénoncer l'impossibilité de placer son fils handicapé de 24 ans.
Olivier Gutierrez est monté, depuis 5h45 mercredi 6 octobre, sur cette grue de Cugnaux (Haute-Garonne), afin de dénoncer l'impossibilité de placer son fils handicapé de 24 ans. © Raphaelle Talbot - FTV

Mercredi 6 octobre, le père d'un jeune homme handicapé de 24 ans est monté sur une grue à Cugnaux (Haute-Garonne). Une action pour demander le placement de son fils, dans l'attente depuis plusieurs mois d'une inscription dans un établissement. Olivier Gutierrez est redescendu en début d'après-midi.

Sur la photo partagée sur l'ensemble des réseaux sociaux, une structure métallique apparaît derrière Olivier Gutierrez, avec au second plan la nuit et les lumières de l'agglomération toulousaine. Depuis 5h45, mercredi 6 octobre, ce père de famille est installé sur une grue de la commune de Cugnaux, près de Toulouse (Haute-Garonne).

 "Je ne descendrai de la grue que lorsque le placement sera effectif"

Dans une publication Facebook, il explique les raisons de son action.

" Nous attendons un placement en urgence pour notre fils handicapé, Axel Gutierrez dans l'établissement Castel Saint-Louis à Ordan-Larroque (32). 4 ans de démarches et d'espoir perdus, mais toujours pas de solution. Courriers à toutes les instances de la République : tout le monde est désolé pour nous, mais personne ne fait rien. Lourdeurs administratives : le rouleau compresseur de la MDPH gagne la bataille... Pour le moment. Jeune adulte handicapé mental de 24 ans, désespéré par ce qu'il pense que la situation est de sa faute. Les parents se trouvant dans une détresse extrême, c'est la seule solution qu'il nous reste. Je ne descendrai de la grue que lorsque le placement sera effectif."

Au pied de la grue la gendarmerie, la mairie de Cugnaux, un représentant du Conseil départemental de Haute-Garonne et sa femme, Chantal Gutierrez. Les pompiers viennent de monter afin de le sécuriser et de lui fournir une couverture de survie. "Il fait très froid là-haut. Je suis bouleversée et inquiète" explique l'épouse à France 3 Occitanie. 

Réponse négative sans explications

La décision de mener cette action "désespérée", a été prise hier : "Nous avons reçu un courrier de la Maison des personnes handicapées de la Haute-Garonne (MDHP 31) qui remet en cause l'ensemble des décisions prises en juillet dernier, notamment la demande de placement en urgence d'Axel" raconte la mère du jeune homme de 24 ans.  Axel Gutierrez est en situation de handicap à plus de 80%, porteur d'un syndrome de Prader-Willy.

Des aidants, pas aidés

"Il y a un problème administratif qui nous empêche de le placer dans l'établissement Castel Saint-Louis à Ordan-Larroque (Gers), susceptible de le recevoir. Sans explication. Cela bloque et on ne sait pas d'où. Mais c'est la France."

Quatre ans d'attente, durant lesquelles Axel passe ses journées dans un centre pour adolescents. "Il a 24 ans et il est avec des tout petits. Il pense que tout ceci est de sa faute" déplore sa mère. 

Mercredi 6 octobre est la journée nationale des aidants. "Il faut qu'on nous écoute et qu'on nous entende" espère Chantal Gutierrez. Selon le Collectif Je t’Aide, "50 % des aidants se sentent seuls et non accompagnés moralement." Olivier Gutierrez est redescendu en début d'après-midi. Le couple a obtenu gain de cause. Axel, leur fils handicapé, a obtenu une place dans un centre spécialisé du Gers, département voisin.

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne s'est dit "très heureux qu'Axel puisse avoir cette place" grâce au déblocage d'une place supplémentaire par l'Agence régionale de Santé (ARS), a réagi auprès de l'Afp, Alain Gabrieli, vice-président en charge des personnes handicapées. Selon l'élu, il y aurait ainsi "plus de 200 (familles) en liste d'attente". "Il faut plus de place en établissement", ce que le Département réclame à l'État, a-t-il également souligné. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.