• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un prêtre toulousain sur la voie de la béatification

Le père Garrigou, fondateur de la congrégation Notre-Dame de la Compassion.
Le père Garrigou, fondateur de la congrégation Notre-Dame de la Compassion.

Dans un décret de la congrégation pour la cause des Saints, le Vatican a reconnu le 9 décembre dernier les vertus héroïques du père Maurice Garrigou, né à Gudanes, en Ariège, et fondateur de l'institut de Notre-Dame de la Compassion à Toulouse. 

Par Marie Martin

C'est une étape d'importance qui vient d'être franchie dans le dossier de béatification du père Garrigou, ouvert il y a 60 ans...
Le 9 décembre dernier, le conseil des Cardinaux du Vatican a reconnu, à l'unanimité, les "vertus héroïques" de ce prêtre né en Ariège en 1766 et mort à Toulouse, 86 ans plus tard. Instruit, Maurice Garrigou était un disciple de Saint-François de Sales et s'est dévoué aux pauvres et aux malades. Il était surnommé le "Saint-Vincent-de-Paul toulousain".
Maurice Garrigou est surtout connu pour avoir fondé en 1817 la congrégation Notre-Dame de la Compassion, une institution chargée de l'éducation chrétienne des filles et des soins aux plus démunis.
La congrégation est présente aujourd'hui dans six pays. Elle compte treize communautés en France, dont cinq dans le diocèse de Toulouse.
En 1954, le cardinal Saliège, archevêque de Toulouse, ouvre le procès en béatification du père Garrigou. Après 47 ans d'études sur son oeuvre, le dossier est transmis à Rome. Il est aussi question d'une guérison miraculeuse, effectuée par le prêtre et en attente d'être officiellement reconnue par l'Eglise. 
  

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus