• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Une fin de mission spectaculaire annoncée pour Rosetta avec un ultime baiser à la comète Tchoury

Rosetta s'est approché au plus près de "Tchouri" / © MaxPPP
Rosetta s'est approché au plus près de "Tchouri" / © MaxPPP

Après 12 années passées dans l'espace, la mission de Rosetta touche à sa fin. La sonde européenne va rejoindre le robot Philae sur Tchoury et s'y écraser à ses côtés le 30 septembre prochain, au terme de ce que le CNES appelle un "ultime baiser à sa comète".

Par Laurence Boffet

C'est en quelque sorte le baiser de la mort. Le 30 septembre prochain, l'aventure de Rosetta, entamée il y a douze ans, s'achèvera lorsque la sonde européenne viendra se poser sur la comète Tchoury. Elle y retrouvera le petit robot Philae qui y est endormi depuis plusieurs mois et mettra fin ainsi à une aventure spatiale qui a tenu en haleine le monde entier.

La sonde Rosetta, en orbite autour de la comète Tchourioumov-Guérassimenko depuis août 2014, n'aura bientôt plus assez d'énergie pour travailler. Avec Tchoury et Philaé, elle s'éloigne chaque jour un peu plus du soleil, sa seule source quotidienne d'énergie et cette distance ne va pas cesser de s'accroître jusqu'à atteindre 850 millions de kilomètres. Du coup, il a été décidé que la sonde allait "terminer sa mission en beauté" selon le Centre national des études spatiales (CNES), plutôt que de la laisser se perdre dans le cosmos. En août prochain, la trajectoire de Rosetta va donc être modifiée par les scientifiques en charge de sa navigation afin de permettre à la sonde de se rapprocher de plus en plus de sa comète, jusqu'à l'impact, dans une zone qui reste encore à déterminer.

Une mission menée jusqu'à la dernière seconde

Rosetta va poursuivre sa mission jusqu'au bout. En rejoignant lentement Tchoury, à environ la moitié de la vitesse de Philae lors de son approche, soit environ 50 centimètres par seconde, elle prendra en temps réel des clichés à très haute résolution. Elle fera aussi des mesures scientifiques jusqu'au contact avec la surface de la comète qui sera alors synonyme de silence radio.
Elle essaiera aussi, pendant sa chute, de repérer Philae, le petit robot-laboratoire qu'elle a largué sur Tchoury en novembre 2014, et qui s'y est perdu avant de totalement s'y endormir en juillet 2015, faute d'énergie suffisante pour fonctionner.

Une mission scientifique historique

L'annonce de la fin de la mission Rosetta "peut paraître un peu triste, vu à quel point le monde entier s'est ému de cette mission incroyable, allant jusqu'à personnifier Rosetta et Philae", indique Jean-Yves Le Gall, le président du CNES dans un communiqué, "mais c’est pour eux deux la plus belle des fins de mission". 
L'objectif de la mission Rosetta, lancée il y a plus de vingt ans, est de mieux comprendre l'évolution du système solaire depuis sa naissance, les comètes étant considérées comme des vestiges de la matière primitive. Elle a permis de collecter une quantité de données phénoménales, selon l'Agence spatiale européenne (ESA).

A lire aussi

Sur le même sujet

Saint-André-de-Valborgne : on aime les bruits ruraux, les touristes sont prévenus par des panneaux

Les + Lus