Une grève des contrôleurs aériens entraîne retards et annulations à l'aéroport de Toulouse-Blagnac

Publié le Mis à jour le
Écrit par JM avec AFP
© Maxppp

Toulouse est touchée par la grève des contrôleurs aériens. Les vols au départ ou à l'arrivée de l'aéroport de Blagnac enregistrent des retards d'environ une demi heure et de nombreux autres vols sont purement et simplement annulés.

Des retards de 20 à 40 minutes étaient constatés en moyenne ce dimanche dans six aéroports français en raison d'une grève "particulièrement suivie" des contrôleurs aériens, lancée par l'Unsa, troisième syndicat chez les aiguilleurs.
A Toulouse, les retards enregistrés étaient ce matin en moyenne d'une demi-heure. Cette après midi la situation s'est dégradée et de nombreux vols sont annulés. Il est préférable de se renseigner sur le site de l'aéroport Toulouse-Blagnac avant de partir.
Vendredi, la DGAC avait appelé les compagnies aériennes à réduire de 20% leur programme de vol en prévision de la grève prévue dimanche et lundi.



L'Unsa-ICNA (20% des voix chez les 4.000 contrôleurs aériens) proteste contre "la décision d'accélérer la baisse des effectifs" en 2016, "en passant le taux de remplacement des départs de 80% à 65%, (ce qui) apparaît en totale déconnexion avec les besoins opérationnels des centres de contrôle" alors que "toutes les prévisions de trafic indiquent désormais des perspectives de croissance importantes".

Le syndicat a dénoncé dans un communiqué le "retard technologique considérable" des outils utilisés par les contrôleurs aériens français et le "manque d'investissement", qui "conduisent à des pannes de plus en plus fréquentes ayant des implications directes dans la chaîne de sécurité".
Les contrôleurs aériens "exigent de la DGAC qu'elle se dote de moyens pour réaliser ces révolutions technologiques qu'elle ne peut plus différer", poursuit l'Unsa, qui souhaite que le gouvernement "garantisse, comme il s'y était engagé, la prise en compte et le financement des missions de la DGAC".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.