Les urgences de CHU purpan de Toulouse sont à bout de souffle

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Frechinos .

Nous avons passé une soirée aux urgences du CHU purpan à Toulouse. Temps d'attente à rallonge, brancards dans les couloirs, médecins débordés: personnels et patients pâtissent de la saturation des urgences du plus grand centre hospitalier de la région. 

Fractures, migraines, coupures, soupçons d'AVC...les patients qui sonnent aux urgences du CHU Purpan présentent des pathologies très différentes. Pour ne pas perdre une minute et optimiser la prise en charge, la mission numéro un est de prioriser et orienter les malades en fonction de la gravité des cas. 



"Certains patients ne relèvent pas des urgences mais il faut les réorienter et cela prend du temps", souligne Kelly Lagarde, infirmière Organisatrice d'accueil au CHU de Purpan. Et du temps, les personnels soignants n'en ont pas. 



Les 29 lits, 9 boxes et 2 zones de transit ne suffisent plus



Manque de médecins de garde, population grandissante à Toulouse: les urgences du plus grand centre hospitalier de la région saturent. Les 29 lits, 9 boxes et 2 zones de transit ne suffisent plus. 



"Nous sommes souvent obligés de refuser des patients", regrette Sophie Fernandez. Cette médecin est chargée de la coordination des urgences du CHU. Une lourde mission. En plus du suivi des patients et des consultations, le Docteur Fernandez doit gérer les flux de malades.





Au coeur de la nuit, les urgences connaissent aussi une forte activité. Ce dimanche là, les urgences de Purpan auront accueillis 252 patients en 24 heures. Un chiffre record qui tend à se répéter de plus en plus souvent.







Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité