Vacances de Noël : les aiguilleurs SNCF décident finalement de lever leur préavis de grève pour le 22 décembre

La circulation des trains devait être perturbée à l’ouest de l’Occitanie ce vendredi 22 décembre en raison d’un mouvement social local du gestionnaire du Réseau. Le réseau TER des trains LiO risquait d'être particulièrement impacté. Mais le préavis de grève des syndicats a finalement été levé.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les voyageurs étaient particulièrement inquiets. Des perturbations étaient à prévoir ce vendredi 22 décembre, sur le réseau régional TER dans l'ouest de l'Occitanie. Le trafic devait être impacté par un mouvement de grève local du gestionnaire de réseau. Finalement, le préavis a été levé jeudi 21 décembre en milieu de journée.

"Les impacts seront moins importants que prévu, selon un membre de la Sncf, mais la réorganisation de la production va néanmoins entraîner quelques difficultés." Les personnes ayant un billet de train en poche sont invitées à surveiller attentivement leur application. Cette dernière sera mise à jour, jeudi 21 décembre à 17 heures.

Les aiguilleurs SNCF en grève

Ce mouvement déclenché par les aiguilleurs SNCF de l'ex-région Midi-Pyrénées visait à réclamer plus de moyens afin de mener à bien leur mission de service public.

De quoi rappeler de mauvais souvenirs aux vacanciers. En 2022, à la même période, de très nombreux français avaient été privés de fêtes de fin d'année en famille en raison cette fois d'un mouvement de grève national, qui s'était traduit par de très nombreuses annulations de train.

Cette grève du 22 décembre n'aura toutefois pas la même ampleur. Elle ne touchera que les trains LiO du réseau TER en Midi-Pyrénées. Il est donc fortement conseillé de se renseigner sur l'état du trafic auprès de la SNCF ou via l'application SNCF Connect.

800 Millions d'euros investis par la région

Les élus communistes de la région Occitanie ont publié un communiqué de soutien aux grévistes. Ils rappellent qu’"aiguiller en toute sécurité, demande des moyens humains dans les postes d’aiguillage de l’établissement infracirculation de Midi Pyrénées, comme pour assurer l’entretien des voies et du matériel roulant automoteur".

Ils précisent aussi que  "la Région Occitanie en investissant 800 millions d’euros dans un nouveau plan rail, et en signant une convention TER, pour 10 ans avec la SNCF, affiche sa confiance envers les cheminots." Ils demandent à la SNCF "de remplir son contrat, en améliorant les conditions de travail, et la reconnaissance de la technicité des agents circulations et de leurs encadrants."