Vélos, métro, LGV et RER : la métamorphose de la gare Matabiau de Toulouse avec son tout nouveau hall

La région Occitanie vient de dévoiler le nouveau hall 3 côté Marengo de la gare Toulouse-Matabiau (Haute-Garonne). Ce nouvel espace d'échange multimodal accueillera à l'horizon 2030 la future 3e ligne de métro, la LGV et le RER. Un lieu de 4 400 m2 avec une station pouvant accueillir 1 000 vélos et d'autres surprises.

Le quartier de la gare Matabiau de Toulouse (Haute-Garonne) poursuit ses aménagements. Ce jeudi 21 mars 2024, les premiers contours de la future Halle des Mobilités qui sera derrière la gare ont été dévoilés.

Avec des allures de Concorde, elle devrait voir le jour d'ici 2030. Coût de l'opération : 65 M€ HT financés à 94% par la région Occitanie.

Reportage France 3 Occitanie : Stéphanie Bousquet Eric Coorevits Lisa Bernat Elise Auriaux

durée de la vidéo : 00h01mn58s
Présentation de la nouvelle Halle des Mobilités de Toulouse qui accueillera différents modes de transports alternatifs à la voiture. ©FTV

Vélos, Métro, LGV et RER

Le Pôle d'Echanges Multimodal de Toulouse Matabiau se décline pour l'heure en maquettes mais il se concrétisera dès 2026.  La Halle des mobilités va permettre de faire face à une augmentation de la fréquentation actuelle à horizon 2030 : à terme 150 000 voyageurs par jour. "J'ai l'ambition de multiplier par 3 les usagers de la Gare Matabiau, déclare la présidente de la Région Occitanie Carole Delga. Nous devions avoir une autre entrée beaucoup plus fonctionnelle pour l'intermodalité. Là, nous avons une offre de transports et de facilités d'être sur les mobilités décarbonées."

  • mise en service de la ligne C du métro à l’horizon 2028 (Toulouse Métropole / Tisséo)
  • station de bus Marengo
  • une station de vélo avec 1 000 places
  • arrivée de la LGV entre Bordeaux et Toulouse à l’horizon 2032 qui nécessite un prolongement des souterrains ferroviaires (SNCF)

On y trouvera également un immeuble de la Région Occitanie de 6 360 m2 construit sur 7 niveaux en surplomb de la Halle des mobilités, permettant d’installer des services publics et organismes à vocation régionale dont la Maison du Climat. Cet ensemble devrait accueillir 315 postes de travail en complément d’espaces de réception du public, d’exhibitions, de valorisation du patrimoine et des commerces en rez-de-chaussée.

Les agences danoise BIG (Bjarke Ingels Group qui vont réaliser les futurs locaux de Google à San Francisco) et montpelliéraine A+ architecture sont les lauréats de ce projet d'envergure. Pour Jakob Sand, architecte du cabinet BIG l'objectif est simple : "C'est très important quand on prend le train, métro que ce soit fluide, aéré, bien éclairé, sécurisé. Travailler ces flux pour que ce soit simple et iconique."

Les projets finalistes et le lauréat sont visibles à la galerie 24 de Toulouse (24 rue Croix-Baragnon) qui leur consacre une exposition gratuite.

La Halle en chiffres

  • 35 mètres de hauteur, des allures de Concorde
  • coût : 65M€ HT financés à 94% par la Région Occitanie et Toulouse Métropole 6%
  • L’opération bénéficie d’une subvention de l’Etat à hauteur de 1,2 M€ dans le cadre de l’appel à projets sur les pôles d’échanges multimodaux.

 Surfaces :

  • 4 400 m2 de halle
  • 1 600 m2 pour la station de vélo (1 000 places)
  • 6 360 m2 de bureaux

Le tout dans un quartier en pleine mutation. "Il va y avoir quelque 3 000 logements qui vont être construits, 200 000 m2 de bureaux dont 50 000 consacrés au numérique, on va créer un jardin. C'est un quartier nouveau qui va naître". Jean-Luc Moudenc et ses administrés devront encore patienter. La Halle des Mobilités est prévue à partir de 2028. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité