Vidéo - A Toulouse, un jeune handicapé privé de son chien d'assistance dans un supermarché

Kevin, jeune handicapé moteur de 27 ans, accompagné de son chien d'assistance s'est vu refuser l'accès à un supermarché. L'opération filmée et préparée avec l'aide d'une association pour sensibiliser sur le sujet a embrasé les réseaux sociaux. 

Kévin et son chien d'assistance Jumbé.
Kévin et son chien d'assistance Jumbé. © Eric Cabanis
C'est une vidéo tournée vendredi 3 août dans un Carrefour Express de Toulouse qui a fait polémique sur la twittosphère et l'ensemble des réseaux sociaux. Sur les images Kevin , un jeune homme de 27 ans handicapé moteur est interpellé par un responsable du magasin.  Pour des questions de "bon sens" et d'hygiène" son chien ne peut rester dans l'établissement. 
 
 

Une opération préparée 


Le jeune homme ayant déjà connu la même mésaventure dans ce magasin une semaine auparavant a organisé cette action en collaboration avec Odile Maurin, la présidente de l'association Handi-Social. 

En France, deux types de chiens peuvent entrer partout : les chiens guides et les chiens d’assistance, précise Odile Maurin au Figaro. Ces chiens sont éduqués spécialement pendant deux ans. Ils sont très rassurants pour les personnes fragiles et sont très importants pour leur autonomie. »
 

La loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances dispose en effet que "les chiens d’assistance aux personnes handicapées peuvent pénétrer dans tous les lieux ouverts au public (…) Les magasins qui, par mesure d’hygiène, sont interdits aux animaux sont également dans l’obligation d’autoriser l’accès des chiens d’assistance accompagnant leurs clients titulaires d’une carte d’invalidité."

 

Carrefour s'excuse


Alors que la vidéo a été visionnée plus de 300 000 fois et face à l'indignation des internautes, l'enseigne Carrefour a présenté ses excuses dans une série de tweets, le vendredi 6 août.
  Vidéo : le reportage de Karine Pellat et Martin Vanlaton
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie handicap société santé