VIDEOS. 1h pour faire 1km : l'enfer des automobilistes bloqués par les agriculteurs sur le périphérique de Toulouse

Les agriculteurs ont paralysé une partie de la rocade de Toulouse mercredi 22 novembre 2023, entre 15h30 et 22h, transformant le retour du travail des automobilistes toulousains en soirée interminable. Manifestant leur ras-le-bol général, les agriculteurs se rassemblaient pour demander "un plan global de l'agriculture et une vision à long terme".

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

S’ils voulaient que les Toulousains se souviennent de leur retour du travail de mercredi 22 novembre 2023, le pari est réussi.

Ballots de pailles enflammé, lisier déversés, tracteurs en opérations escargot … les agriculteurs ont paralysé le périphérique ouest de Toulouse, de 15h30 à 22h. Et les automobilistes ont beau comprendre leurs revendications, la soirée n’en n’a pas été moins désagréable.

À 16h, Vinci Autoroutes indiquait déjà : « le périphérique extérieur est complètement paralysé à l’ouest de Toulouse. La circulation est à l’arrêt car les agriculteurs font brûler des ballots de paille sur la chaussée ».

"J'ai mis une heure pour faire un kilomètre, c'était l'enfer", réagi Emmanuelle, automobiliste toulousaine partir du travail vers 18h. 

« Hier soir dans ma voiture, j'étais très en colère ! Je me demandais de quel droit ces gens-là paralysent une ville entière. Je comprends leurs revendications, mais c'est dangereux. Si quelqu'un a une urgence vitale, les secours ne peuvent même pas arriver

Emmanuelle, automobiliste toulousaine

"Et puis on va encore devoir payer pour les dégradations" ajoute cette salariée.

"Au lieu de prendre le périph, j'ai suivi l'itinéraire de Waze et je suis passée par le centre ville. Mais la plupart des gens ont dû avoir cette idée et j'ai quand même mis 1h pour faire quelques kilomètres", ajoute Corrine, une autre automobiliste. 

Après de nombreuses heures chaotiques et le nettoyage de la chaussée, la situation a commencé à s’améliorer sur la rocade vers 22 heures.