VIDEOS. A bord du premier train régional hybride en France alimenté par batteries

C'est une prouesse technique et une bonne nouvelle pour l'environnement. Pour la première fois en France, un train alimenté par batteries a circulé sur une voie non-électrifiée. Ce train innovant tri-mode électrique-thermique-batteries développé par le groupe SNCF et Alstom est parti depuis la gare de Toulouse-Matabiau.

Avec le train à batteries (tous les moteurs thermiques de la locomotive sont remplacés par des batteries) et le train à hydrogène, le train hybride est l’une des trois technologies de décarbonation que le Groupe SNCF développe avec ses partenaires commerciaux. Pour la première fois, un train régional hybride a circulé avec des voyageurs. 

Un train comme un autre

Au départ de la gare Matabiau de Toulouse ce samedi 16 décembre 2023, une locomotive et des voitures en apparence semblables à d'autres trains. Mais en fait une rame Régiolis issue du parc des trains liO de la région Occitanie a été transformée. 

Reportage à bord France 3 Occitanie : Alexis Cécilia-Joseph, Harmonie Pacione et Johan Touleron.

Intervenants : 

  • Benoît Carniel 
    Directeur du site Alstom de Tarbes
  • Pierre-Henri Tibogue
    Manager traction SNCF
  • Jean-Luc Gibelin 
    Vice-président de la région Occitanie chargé des transports

durée de la vidéo : 00h01mn55s
A bord du premier train hybride français qui est parti de la gare Matabiau à Toulouse ©FTV

Pour l'hybridation de la rame Régiolis, il a fallu remplacer la moitié des moteurs thermiques par des systèmes de stockage d’énergie composés de batteries lithium-ion. Cette opération a été réalisée début 2021 sur le site CAF (le constructeur mondial Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles) de Reichshoffen (Bas-Rhin), après une première étape de validation des nouveaux systèmes de stockage d’énergie fin 2020 sur le site Alstom de Tarbes, centre d’excellence pour les systèmes de traction "verts". La rame a ensuite été testée sur le plan technique pendant près de 18 mois.

"Nous sommes très fiers de faire circuler en Occitanie le premier train hybride de France avec des voyageurs liO Train. Ce voyage est une première nationale. Issu du parc liO, ce train hybride circulera sur les lignes d’Occitanie pendant 4 mois." Le directeur régional SNCF Voyageurs TER Occitanie Gaël Barbier est satisfait de cette première.

Comme une voiture hybride

Le procédé est bien connu des automobilistes mais faire rouler un train avec des batteries en complément est forcément un peu plus compliqué.

Sur le train commercial présenté hier à Toulouse, 2 des 4 moteurs ont été remplacés par 2 batteries. Une première car jusqu'à présent les trains fonctionnent soit à l'électricité, soit au diesel pour les lignes non électrifiées. Avec l'apport de ces batteries, le train consommerait moins d'énergie comme c'est le cas pour les voitures hybrides.

Selon le communiqué de la SNCF, "le taux de récupération de l’énergie au freinage, servant à recharger les batteries, atteint un niveau très élevé, supérieur à 90%, permettant une économie d’énergie jusqu’à 20%, en fonction du parcours."

4 régions pour aider au financement

En plus du groupe SNCF et de ses partenaires (le français Alstom et l'espagnol CAF), 4 régions ont participé à l'élaboration de ces nouveaux trains. Il s'agit de l'Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine, Grand Est et Centre-Val-de-Loire. Le budget total approche les 17 M€ (16,85 exactement).

  • SNCF et Alstom à hauteur de 3,8 M€ chacun 
  • Les Régions Occitanie, Nouvelle-Aquitaine et Grand Est à hauteur de 3 M€ chacune
  • La Région Centre-Val de Loire à hauteur de 250 000 €. 

La présidente de la région Occitanie Carole Delga qui a fait du train son fer de lance écologique pour les transports ne regrette pas cet investissement. "Faire de l’Occitanie une région pionnière et exemplaire en matière d’innovation et de transports décarbonés passe naturellement par le train. Dès 2018, j’ai souhaité engager la Région dans cette expérimentation du train hybride qui offre de réelles perspectives en termes d’économie d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Demain, nous irons même plus loin avec le premier train à batteries et le train à hydrogène." 

durée de la vidéo : 00h01mn56s
Présentation en juin 2023 du premier train régional hybride ©FTV

En 4 ans, le trafic SNCF de la région Occitanie a augmenté de 51%.

Les trains de demain

Pendant 4 mois les Occitans pourront s'habituer à ce train plus silencieux. Une seule rame pour l'instant qui arpentera les voies d'Albi, Rodez, Mazamet ou Auch jusqu'en avril. Il sera ensuite testé dans les autres régions qui ont financé le projet. 

En 2024 s'ajoutera la ligne Nîmes-Le-Grau-du-Roi.

La SNCF ne compte pas s'arrêter là. Il y aura également des trains dont tous les moteurs seront remplacés par des batteries (modèle AGC Autorail à Grande Capacité) et le train à hydrogène en plus du train hybride désormais lancé.

Le premier train à hydrogène est quant à lui attendu pour 2025/26 sur la ligne Montréjeau-Luchon pour laquelle la Région assurera la maîtrise d’ouvrage des travaux.

Les trains eux aussi passent au vert.

Benoît Roux avec Alexis Cécilia Joseph