VIDÉOS. Grosses turbulences, aéroports inondés, tarmac déformé, le dérèglement climatique met en danger les avions et le transport aérien

Aéroports paralysés par les pluies diluviennes ou des chaleurs extrêmes, vols déroutés par des incendies, retards incessants et turbulences violentes, on ne compte plus les incidents qui ont touché les avions ces dernières années. Les professionnels de l'aéronautique doivent s'adapter au dérèglement climatique, qui a déjà des effets sur le transport aérien.

Le transport aérien s'est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Mais il doit aussi s'adapter d'urgence à ce dérèglement du climat, qui a déjà des effets importants sur le secteur dans le monde entier.

Aéroports inondés

L'IATA, l'association du transport aérien international, tient depuis ce 2 juin sa 80ème assemblée générale annuelle à Dubaï aux Émirats arabes unis. Si les 1500 délégués se félicitent du retour des profits avec un trafic supérieur pour 2024 au niveau de l'avant-Covid, ils s'inquiètent des répercussions du réchauffement climatique sur l'aéronautique mondiale.

Le dérèglement climatique engendre de plus en plus de pluies torrentielles. Et l'aéroport de Dubaï en a fait les frais récemment. Pourtant, emblématique pour son développement exponentiel, l’aéroport des Emirats a été envahi par les eaux à la mi-avril. Plus de 2.000 vols ont dû être annulés.

Des pistes déformées par la chaleur

Moins d'un mois plus tard, ce sont les pistes de l'aéroport de Porto Alegre, qui ont subi des inondations sans précédent dans le sud du Brésil. Les aéroports parisiens de Roissy et Orly ont, eux, dû fermer quelques heures le 1er mai en raison de violents orages.

Sans parler de la chaleur. On se souvient que pendant l'été 2022, une vague de canicule inédite au Royaume-Uni avait perturbé les opérations de vol, l'aéroport de Luton avait dû fermer. Le revêtement des pistes s'était déformé sous la chaleur, plus de 40 degrés.

Des turbulences de plus en plus violentes

Quand il ne pleut pas, le climat continue aussi de faire des siennes, avec de violentes turbulences, de plus en plus fréquentes ces dernières années. L'Afrique du Nord, le Moyen-Orient et de l'Extrême-Orient sont des zones à risque. Les passagers d'un vol Londres Singapour l'ont appris à leurs dépens le 21 mai 2024. Un homme est mort et des dizaines de personnes ont été blessées.

@franceinfo 🔴 Une personne est morte et plusieurs autres ont été blessées à bord d'un vol de la compagnie Singapore Airlines qui a connu de "fortes turbulences" durant son trajet de Londres à Singapour. #avion #turbulence #singapore #singapour #londres #sinformersurtiktok ♬ son original - Franceinfo

"Avec le réchauffement climatique, on a une intensification de différence de température nord sud", affirme Mohamed Foudad, l'un des chercheurs toulousains, spécialiste de l'atmosphère du vent. "Cela a pour effet d'augmenter le cisaillement vertical du vent qui génère les turbulences. Le problème, c'est que ces turbulences en temps clair sont quasi indétectables pour les pilotes".

À lire : AVIONS : Turbulences de plus en plus violentes, comment le réchauffement climatique défie le transport aérien

30% de retards dus au climat

"Les turbulences constituent un sujet de sécurité, mais elles coûtent aussi des millions de dollars aux compagnies" en occasionnant des dégâts aux avions, estiment les spécialistes. Et si l'on ajoute à cela, les incendies, comme au Canada, qui génèrent des turbulences et qu'il faut éviter, le réchauffement climatique pèse très lourd sur le budget des compagnies aériennes. En 2023, 30% des retards des vols européens étaient dus à la météo contre 11% en 2012.

"Les impacts du changement climatique sont déjà ressentis par de nombreux aéroports", a expliqué à l'AFP Alexandre de Joybert, directeur du développement durable d'ACI Europe qui fédère 500 aéroports européens et développe actuellement un cadre pour les aider à planifier leurs investissements en fonction des évolutions météorologiques à venir. "Il faut prévoir maintenant à ce qu'il se passera dans 50 ans".

Des solutions à trouver

Les chantiers portent sur des pistes surélevées en zone côtière, des systèmes d'évacuation des eaux pluviales recalibrés ou des revêtements pouvant mieux supporter des canicules. "Tout nouveau projet d'amélioration ou de modernisation intègre ces critères", affirme Alexandre de Joybert. L'IATA s'est aussi dotée depuis 2018 de "Turbulence Aware", une base de données mondiale d'informations en temps réel sur les turbulences, alimentées par des capteurs sur les avions en vol.

L'association IATA estime à 360 milliards d'euros les investissements nécessaires en Europe d'ici à 2040, pour progresser dans la décarbonation des activités au sol, avec un objectif de zéro émission nette en 2050, mais aussi pour adapter les aéroports et les voies d'accès aux changements climatiques. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité