La ville de Luchon aux généreux patrons donateurs : “Nous aussi avons une formidable Notre-dame (de l'Assomption)”

L'église Notre-Dame-de-L'Assomption à Luchon / © Romain Novicki/France 3 Occitanie
L'église Notre-Dame-de-L'Assomption à Luchon / © Romain Novicki/France 3 Occitanie

Pied de nez aux patrons milliardaires ayant promis de mettre la main à la poche pour Notre-Dame de Paris, Bagnères-de-Luchon a publié à leur adresse un post sur son compte Facebook pour leur signaler l'existence d'"un riche patrimoine que la ville, avec ses moyens, rénove petit à petit". 

Par VA.

"Mesdames, Messieurs, Bettencourt, Pinault, Arnaud, Total, et autres, à toutes fins utiles, sachez que nous avons à Luchon une autre formidable Notre-Dame (de l'Assomption) et un riche patrimoine que la ville, avec ses moyens, rénove petit à petit. On dit ça, on dit rien" :

Ce message posté par Bagnères-de-Luchon sur son compte Facebook ne se veut surtout pas, selon Ahmed Laaraj, le directeur de cabinet du maire, un appel au don.

"Nous n'avons pas non plus voulu alimenter la polémique sur l'afflux vertigineux des dons pour reconstruire Notre-Dame-de-Paris, précise-t-il, mais plutôt souligner le travail des collectivités qui, discrètement, au quotidien, se battent pour restaurer le patrimoine".

A Luchon, détaille le directeur de cabinet, "nous avons un patrimoine très riche...de l'église Notre-Dame de l'Assomption au Casino, en passant par le théâtre à l'italienne ou les Thermes et nous ne pouvons le restaurer que petit à petit". 

Notre-Dame-de-l'Assomption, reconstruite de 1847 à 1857 sur l'emplacement de la vieille église romane, a ainsi selon lui bénéficié en 2018, pour restaurer l'orgue, d'un budget de 70.000 euros alimenté par la ville et le ministère de la Culture.

Orgue, fresques, toiture, pas moins de 200.000 euros auraient été engagés depuis 2012 dans un plan de restauration de cette Notre-Dame-de-Luchon.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus