Violences et intolérance : "on veut remettre le ballon au centre du terrain", les sports collectifs s'unissent pour dire stop

Les instances de 5 sports collectifs se réunissent dans le collectif "Respectez mon sport", autour d'une initiative commune : la lutte contre les violences et les incivilités au bord du terrain.

Une violence de plus en plus marquée, en marge du terrain, c'est ce que constate Gilles Galinier, membre du comité de direction du district Haute-Garonne de Football. "On le voit avec les événements de ce week-end", souligne-t-il.

Dimanche 29 octobre 2023 devait avoir lieu la rencontre de la 10e journée de Ligue 1 entre Marseille et Lyon. Mais face à l'explosion de violence qui a précédé le match, celui-ci a été annulé. Le bus des joueurs de l'OL a été entouré et caillassé par une centaine de supporters de l'OM. Fabio Grosso, entraîneur de Lyon, était à l'avant du bus et s'est retrouvé avec le visage ensanglanté et 12 points de sutures.

"Un adversaire n'est pas un ennemi" 

"Avec notre collectif Respectez mon sport, on aimerait dénoncer ces comportements problématiques que l'on voit de plus en plus dans le monde amateur", explique Gilles Gallinier. Les instances départementales de 5 sports collectifs de Haute-Garonne
(Basket-Ball, Football, Handball, Rugby et Volley-Ball) se sont rassemblés autour de ce projet commun, qui vise à lutter contre la violence au bord des terrains ou dans les salles. Paroles et gestes violents, manque de tolérance... Il rappelle que "dans le sport, l'adversaire est un partenaire de jeu, pas un ennemi. On ne doit pas l'insulter ou l'agresser".

Partage et tolérance

Jeudi 2 novembre 2023, aura lieu le visionnage d'un vidéoclip, au CREPS de Toulouse, réalisé par le collectif, qui lancera une série d'initiatives. Dans cette vidéo apparaissent des joueurs amateurs mais aussi professionnels, comme Emile Ntamack ou Guillaume Restes, réunis autour d'un même message : "Stop aux comportements qui viennent nuire au sport et abîme son image." Que ce soit les petits sur le terrain, ou les parents au bord, "certains comportements ne reflètent pas nos valeurs, assure Gilles Galinier. Le partage et la tolérance".

Le collectif appelle, avant-tout, à une prise de conscience. "On essaye de se dire qu'à plusieurs, en se réunissant, on sera plus fort, conclut Gilles Galinier. On veut remettre le ballon au centre du terrain et ramener tout le monde à la raison."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité