• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Val Tolosa : le Conseil départemental de la Haute-Garonne rend son tablier

En rétrocédant à Plaisance-du-Touch les routes situées sur l'emprise du projet de méga centre commercial Val Tolosa, le Conseil départemental 31 sort le pied d'un bourbier décennal tout en permettant au promoteur Unibail de déposer un nouveau permis de construire juridiquement plus solide.

Par Vincent Albinet

La commission permanente du Conseil départemental de la Haute-Garonne a voté jeudi matin la rétrocession des tronçons des routes départementales RD 82 et RD 84, situés sur l'emprise du projet de méga centre commercial Val Tolosa, à la commune de Plaisance-du-Touch dont le conseil municipal devrait dès ce soir enterriner cette décision.

Le Conseil départemental explique son vote par une convention le liant depuis 2003 au promoteur Unibail ainsi que par la signature à la fin du mois de mars dernier d'un accord cadre entre la municipalité de Plaisance-Du-Touch, le Conseil départemental de la Haute-Garonne et le promoteur.

Deux membres de la commission permanente, appartenant à la majorité départementale, le maire de Tournefeuille Dominique Fouchier et le premier adjoint de Colomiers Arnaud Simion ont pourtant voté contre la délibération.

C'est que l'épineux dossier Val Tolosa, contesté sur le terrain et en justice depuis 10 ans, est toujours loin de faire l'unanimité.

Le permis de construire, qui permettait le projet, avait notamment été attaqué par le Collectif "Non à Val Tolosa". Ce permis a été annulé par la Cour d’appel de Bordeaux le 14 juin dernier.

Par ailleurs, l'arrêté préfectoral autorisant la destruction d’espèces et d'habitats protégés avait lui été annulé par le tribunal administratif de Toulouse le 8 avril 2016.

Une nouvelle demande de permis, qui avait été déposée, faisait jusqu'au 7 juin l'objet d'une enquête publique dont les résultats devraient être connus aux alentours du 15 juillet.

Sur le terrain, le Collectif "Non à Val Tolosa" reste très mobilisé: "Nous sortons d’une enquête publique qui a suscité un nombre impressionnant de contributions" explique l'une de ses porte-parole Jutta Dumas. "De plus en plus d' élus de l’ouest toulousain sont opposés à Val Tolosa et le disent de plus en plus clairement". 

Le premier permis de construire avait notamment été annulé par la justice en raison des routes d'accès départementales situées dans l'emprise du projet. La décision du conseil départemental enlève une incertitude juridique à tout nouveau permis déposé. La mairie de Plaisance- du-Touch et le promoteur voudraient désormais aller vite. Mais les opposants au projet assurent qu'ils ne sont pas prêts de baisser les bras. Tant sur le terrain que devant les tribunaux. Val Tolosa Saison 2 ?

En vidéo, le rportage de Sandrine Mörch et de Jean-Luc Pigneux :
Val Tolosa Saison 2
Après la rétrocession des routes du département à la commune de Plaisance-du-Touch, et malgré des décisions de justice défavorables au projet Val Tolosa, ses promoteurs veulent désormais accélérer la réalisation du méga centre commercial. tandis que les opposants fourbissent leur risposte.


Sur le même sujet

"Gilets jaunes" : le dépôt de carburant de Frontignan est débloqué, les camions citernes se ravitaillent

Les + Lus