• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Esquièze-Sère (Hautes-Pyrénées) : la municipalité supprime le point de vente d'une structure agricole participative

La Ferme des cascades / © DR
La Ferme des cascades / © DR

Sous la pression des commerçants de l'agglomération de Luz-Ardiden, la municipalité d'Esquièze-Sère a interdit à la "Ferme des Cascades" de vendre ses produits sur une place du village.

Par Michel Pech

La ferme des Cascades vend ses produits depuis 40 ans.

Chassés de Luz
Son point de vente était installé jusqu'en 2013 sur un emplacement municipal de Luz-Ardiden.
Depuis toujours, les commerçants de l'agglomération reprochent aux agriculteurs de la Ferme des Cascades de leur faire de la concurrence en vendant eux-mêmes leurs produits. 
La municipalité, plus proche des commerçants que des agriculteurs a interdit ce lieu de vente après la crue de 2013.

Chassés de Esquièze-Sère
Les fermiers se sont alors installés devant le supermarché de Esquièze-Sère. Le gérant du supermarché les accueillait avec beaucoup de sympathie mais la place est un espace municipal. La mairie de cette commune qui dépend de l'agglomération De Luz-Ardiden a cherché, à son tour, à se débarrasser de ces producteurs vendeurs et a interdit la vente devant le supermarché le 13 juillet.

La ferme est peu accessible en hiver
Aujourd'hui, les agriculteurs sont très inquiets car ils savent que, privés d'un lieu de vente, ils ne pourront pas écouler leurs produits.
Située dans la montagne en un lieu peu praticable en hiver, la Ferme des cascades est peu accessible pour les clients éventuels.

La ferme des cascades

Au coeur du Pays Toy, située à 1000m d'altitude sur les hauteurs de Luz StSauveur, à Sazos, sur le tracé du GR10 à quelques encablures du Cirque de Gavarnie, la Ferme des Cascades  accueille toute l'année pour vivre une expérience et partager en famille ou entre amis.

Avec sa cinquantaine de chèvres, ses 70 brebis, une dizaine de vaches, ses jardins en balcons et un environnement bien fourni en plantes sauvages, la ferme vit de la commercialisation de près de 200 produits vendus sur place et sur les marchés locaux (produits laitiers frais et affinés, salaisons, viandes et conserves, peaux, miels, légumes, préparations à base de plantes sauvages….) et d’activités pédagogiques et agro-pastorales.

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus