SNCF : le train de nuit Paris-Lourdes via Tarbes reprend du service

Publié le Mis à jour le
Écrit par June Raclet
Le Paris-Lourdes fait partie du plan de relance de la mobilité, tout comme le train de nuit Paris-Nice qui a redémarré en mai dernier.
Le Paris-Lourdes fait partie du plan de relance de la mobilité, tout comme le train de nuit Paris-Nice qui a redémarré en mai dernier. © Vincent Isore / Maxppp

Après cinq ans d’inactivité, le nouveau train de nuit entre Paris et Lourdes, passant par Tarbes, s’élancera sur les rails ce dimanche 12 décembre.

S’endormir près de la Tour Eiffel et se réveiller au pied du sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes, c’est à nouveau possible. À partir de ce dimanche 12 décembre, le train de nuit Paris-Lourdes est de retour sur les rails, après avoir été supprimé il y a cinq ans pour cause de manque de rentabilité. 

Le départ se fera donc de la gare parisienne d’Austerlitz ce dimanche à 21h51, avec une arrivée prévue lundi à 7h43 en gare de Lourdes, après un court arrêt en gare de Tarbes 20 minutes plus tôt. Le train-couchettes repartira le soir même de Lourdes, à 19h56, pour une arrivée à Paris annoncée à 7h09 le lendemain.

Un plan national de relance des trains de nuit

Sous l’impulsion du gouvernement, la SNCF relance donc ses trains de nuit. Le Paris-Nice est de nouveau en activité depuis mai 2021, la ligne Paris-Lourdes sera ensuite prolongée jusqu’à Hendaye l’été prochain. Ces deux lignes de nuit s’ajoutent au Paris-Briançon et au Paris-Rodez encore en circulation. Et la SNCF ne devrait pas s’arrêter là : « Je souhaite que nous ayons une dizaine de lignes nationales de train de nuit à l’horizon 2030 », a précisé le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Concernant le matériel roulant, « les voyageurs veulent des trains de nuit confortables, et c'est normal, a ajouté le ministre. Les voitures-lits feront donc leur retour, en complément des voitures-couchettes et des places assises », a-t-il annoncé. « Je compte faire en sorte qu'un nouveau matériel roulant soit développé », qui serait « livré entre 2025 et 2030 », a souligné le ministre.

Des investissements encore insuffisants ?

Une bonne nouvelle pour le collectif "Oui au train de nuit" dont la pétition a reçu plus de 200 000 signatures. Le collectif de citoyens soulève cependant un problème : le manque d'accessibilité des rames, dont les voitures-couchettes ne sont pas accessibles aux personnes en fauteuil roulant. Un comble pour cette ligne empruntée par beaucoup de personnes âgées et handicapées qui se rendent en pèlerinage à Lourdes.

Le prix du billet Paris-Lourdes ou Lourdes-Paris a été mis en vente à partir de 19 euros.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.