Il faut sauver le lézard de Bonnal

Pour préserver une espèce de lézard que l'on ne trouve que dans les Pyrénées, EDF met en place un système de protection de l'animal lors les travaux d'entretien du barrage d'Aubert dans le Néouvielle. Les reptiles rares sont capturés au début des travaux, puis relâchés.

A plus de 2000 m d'altitude, dans la réserve du Néouvielle, les travaux d'entretien et de rénovation du barrage d'Aubert prennent en considération la présence du lézard de Bonnal, une espèce rare, pour éviter de les détruire.
Depuis 1932, le lézard de Bonnal avait colonisé le barrage. Aujourd'hui, l'association Nature Midi-Pyrénées capture le plus de lézards possible et les relâche plus loin sur un éboulis à la demande d'EDF et suivant les préconiserions du Parc National des Pyrénées.
Lorsque les travaux seront terminés, il faudra re-capturer tous les lézards pour les remettre à leur place sur les pierres du barrage.

Vidéo : le reportage de Régis Cothias et Marc Lasbarrères

 

Le lézard de Bonnal
C'est un lézard de petite taille à l'écaillure dorée et lisse et à queue lisse. Le corps mesure 60 mm et au total 180 mm avec la queue. Cette espèce est endémique des Pyrénées. Elle se rencontre dans entre 1 580 et 3 060 m2 du massif du pic du Midi d'Ossau au massif d'Aigüestortes :
dans le sud des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées et de Haute-Garonne en France  et dans le nord des provinces de Huesca et de Lérida en Espagne.
Il vit dans les chaos rocheux, éboulis, les rochers fissurés et bien exposés, les falaises, les lits de torrents et de ruisseaux asséchés.
Il ressemble fortement au lézard des murailles.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité