• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Front de gauche appelle à faire barrage au FN, pas de triangulaire pour Jean Glavany dans les Hautes-Pyrénées

Jean Glavany s'oppose aux va-t'en-guerre / © MaxPPP
Jean Glavany s'oppose aux va-t'en-guerre / © MaxPPP

Le binôme Front de gauche qui se maintenait dans une triangulaire sur le canton d'Aureilhan dans les hautes-Pyrénées se désiste au second tour pour faire barrage au front national. Jean Glavany et Geneviève Isson (PS) seront donc les seuls adversaires de Gilles Delasalle et reine Padioleau (FN)

Par Véronique Haudebourg

Dans les Hautes-Pyrénées, le Front national se maintient dans deux cantons au second tour. Dans le val d'Adour-Rustan-Madiranais face à un candidat socialiste, et dans le canton d'Aureilhan où une triangulaire est sortie des résultats du premier tour. Front de gauche et Front national ont en effet récolté strictement le même nombre de voix (1248) et ont donc pu tous les deux se maintenir.

Mais de triangulaire il n'y aura pas. Le binôme Front de gauche de Erick Barrouquère-Theil et Simone Gasquet a décidé de ne pas se maintenir pour faire barrage aux frontistes et "stopper la montée en puissance du Front national". Une décision sans nul doute difficile pour les candidats de la gauche de la gauche qui ouvrent un boulevard au PS. Un désistement qui devrait faire les affaires du député socialiste et conseiller général sortant Jean Glavany et sa binôme Geneviève Isson, maire de Séméac.

Notre dossier complet sur les élections départementales en Midi-Pyrénées

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus