Lourdes : exercice de simulation d'attaques terroristes à l'aéroport et dans les Sanctuaires

L'exercice de simulation était très réaliste. / © R.Cothias/France 3
L'exercice de simulation était très réaliste. / © R.Cothias/France 3

Pour la première fois dans les Hautes-Pyrénées, 300 policiers et gendarmes étaient mobilisés pour recréer une attaque terroriste de grande ampleur. L'exercice de tuerie de masse s'est déroulé à deux endroits sensibles : l'aéroport international de Tarbes-Lourdes et les Sanctuaires. 

Par J.V

Ce 14 novembre, une double attaque terroriste frappe simultanément l'aéroport de Tarbes-Lourdes et les Sanctuaires de Lourdes. Deux commandos d'hommes lourdement armés sèment la terreur dans l'aérogare et dans la Basilique enterrée de Lourdes. Voilà le scenario, monté de toutes pièces par les services de l'Etat, pour s'entraîner, au plus près du réel, à une tuerie de masse.

Un exercice très réaliste

Au total, 400 personnes ont participé à cet exercice grandeur nature. 200 victimes, essentiellement des étudiants de l'Institut des soins infirmiers de Tarbes, 150 policiers, 140 pompiers et 150 gendarmes. 
Le but était de vérifier la réactivité des acteurs censés intervenir en cas de réelle attaque. Tout a fait l'objet de vérification, de la chaîne de commandement, à la sécurisation de la zone en passant par le secours apporté aux victimes et la neutralisation des assaillants.

Des cibles potentielles

Les lieux de cette simulation n'ont pas été choisis au hasard. L'aéroport international de Tarbes-Lourdes voit sa fréquentation augmenter chaque année. Depuis le début de l'année, l'aéroport a enregistré plus de 260 000 passagers. C'est 17,2 % de plus qu'en 2016 durant la même période. Comme tous les aéroports, il s'agit d'un site sensible qui fait l'objet d'une surveillance particulière.
Les Sanctuaires de Lourdes sont aussi une cible potentielle pour les terroristes. Même si sa fréquentation a chuté ces dix dernières années, le principal lieu de culte marial français accueille plusieurs millions de pélerins chaque année. 




Sur le même sujet

Montpellier : le Camion du coeur, plus qu'un repas, un réconfort

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne