Tremblement de terre : "un jour, on aura de gros séismes dans les Pyrénées, reste à savoir quand" selon un sismologue

Un séisme de magnitude 4.4 a secoué la ville de la Mongie dans les Hautes-Pyrénées lundi 17 avril. Peut-on assister à de gros séismes dans les Pyrénées ? On a posé la question à un sismologue.

L'onde de choc n'est pas impressionnante mais elle pose question : lundi 17 avril, un tremblement de terre de magnitude 4,4 a retenti à retenti à la Mongie, dans les Hautes-Pyrénées. Le collège de Montréjeau a dû être évacué car des fissures ont été constatées sur les bâtiments

Le phénomène n'inquiète pas Matthieu Sylvander, responsable des Réseaux de surveillance sismique des Pyrénées. "C'est un tremblement de terre assez classique, dans une région où il peut y en avoir" désamorce-t-il. Même si la magnitude relevée "est importante pour les Pyrénées", le séisme "n'est pas extrêmement puissant". 

"Le séisme de lundi ne préfigure en rien de ce qu'il peut se passer"

Le phénomène intervient environ une fois par an. "Il a eu lieu sur la faille du Pic du midi de Bigorre, qui est en extension : cela signifie que deux blocs se sont écartés l'un de l'autre" détaille Matthieu Sylvander. 

Peut-on assister à de plus gros séismes dans les Pyrénées ? "Oui, c'est certain" selon le spécialiste, "sans que l'on ne sache précisément quand". Car le déclenchement d'un tremblement de terre est imprévisible, et c'est ce qui fait toute la difficulté du travail sismologique. "Mais le séisme de lundi ne préfigure en rien de ce qu'il peut se passer" prévient le sismologue. 

Les Pyrénées ont déjà connu des séismes importants. Le plus marquant date de 1660 : il avait fait une trentaine de victimes et d'énormes dégâts.

Un plan de prévention des risques sismiques

Une telle catastrophe pourrait se reproduire, mais la zone est peu propice à cela : "dans les Pyrénées, les séismes sont modérés et espacés dans le temps, car les forces sont moins puissantes et moins actives. La magnitude n'excédera jamais 6.5 ou 7" indique Matthieu Sylvander. 

Le travail des Réseaux de surveillance sismique se concentre surtout sur les zones où se déroulent ces catastrophes naturelles. Et alertent sur la prévention auprès des parties prenantes. "Les infrastructures doivent être dimensionnées pour résister aux secousses, le public doit être informé. Les secours et la préfecture sont aussi formés, et travaillent notamment sous forme de jeux de rôle" révèle le spécialiste. 

En 2018, la direction départementale des Hautes-Pyrénées avait élaboré un plan de prévention des risques sismiques, à Lourdes

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité