PHOTOS : A la découverte de l'escalade sur une cascade de glace au Pic du Midi

Publié le Mis à jour le
Écrit par Benoît Roux

Depuis cet hiver, le site du Pic du Midi permet de s'initier à l'escalade sur une cascade de glace. Une nouvelle occasion de se procurer des sensations fortes après la passerelle vertigineuse. Nous avons suivi un couple de toulousains.

Ce week-end est très ensoleillé. Certains sont en recherche de sensations fortes. Au Pic du Midi de Bigorre, le paysage majestueux est à couper le souffle en simple observateur. Pour les plus courageux, une passerelle dans le vide pour observer les Pyrénées.

Enfin de quoi rassasier les plus téméraires : escalader un versant glacé à plus de 2800 m d'altitude.

La pratique de l'escalade sur glace accessible à tous...ou presque !

Construit pour recueillir des données météo, agrandi pour l’observation du ciel et des étoiles, la vocation du Pic du midi est désormais essentiellement touristique.

Après la passerelle installée dans le vide, voici donc la possibilité d'escalader le versant nord sur une cascade de glace.

Cette attraction réservée aux néophytes mais tout de même un peu aguerris sur un plan physique est installée depuis décembre 2021. "C'est un site d’escalade de cascade de glace pour découvrir cette discipline. L'accès est facile grace au téléphérique qui monte au Pic du Midi. Ce sont des gens qui viennent découvrir et qui ne l'auraient pas fait en milieu naturel plus difficile d'accès." Eric Thone fait partie des guides de haute-montagne qui accompagne ces visiteurs aventureux.

Pas plus de 2 personnes en même temps sur la cascade de glace, une dizaine de personnes par jour seulement. 

2 Toulousains tentent l'expérience

Victoire et Alexis étaient à La Mongie lorsqu'ils ont entendu parler de cette nouveauté. "J’ai vu un film (The Alpinist) sur une personne qui fait de l'escalade sur une cascade de glace. Ca m'a donné envie. Je ne pouvais pas passer à côté."

Ce dimanche matin avec sa fiancée Victoire, ils ont relevé le défi. Arrivés en téléphérique sur le site, il a fallu chausser les crampons et s'armer de piolets. Et écouter les conseils d'Eric leur guide. " La technique de base pour progresser, c'est d’abord les pieds légèrement écartés, on tape le piolet d’une main, on s’assure de l’ancrage. On est plus sur les pieds que sur les bras car sinon ca va chauffer. On essaie d’avoir les bras tendus quand on frappe."

Victoire est la première à s'aventurer. Le principe est simple : le moniteur fait descendre son client de quelques mètres le long de la cascade pour percevoir les premières sensations avant de remonter. Petit briefing et ensuite on redescend plus bas mais toujours à portée de vue du moniteur qui peut guider, conseiller, rassurer.

Pas facile évidemment de remonter sur cette cascade qui fait 30m de hauteur et 20m de large. Il faut s'accrocher, trouver le bon ancrage, frapper avec ses 2 piolets qui ne veulent pas s'enfoncer dans la glace. " J’ai pas réfléchi sinon j’étais foutue. Il y a de l'intensité physique. Je m’étais dis 25 m c’est tranquille...mais après15 m j’étais rincée. Mais je suis très contente". 

Le temps de se remettre des émotions et de récupérer physiquement, Alexis prend le relais. A 2877 mètres d'altitude, il faut vaincre sa peur et le froid. Relié à une corde et conseillé par Eric le guide.

Alexis s'élance dans le vide, face à la paroi de glace. Prudemment il cherche ses appuis, trouve les ressources physique pour remonter, sans regarder le vide derrière lui. "J’ai le vertige. J’ai évité de regarder en bas. On a une paroi face à soi. On n'est jamais en dévers, jamais complétement suspendu dans le vide. On peut toujours s’accrocher."

Pour cette première, Victoire et Alexis n'auront pas escaladé les 30m de haut de cette cascade de glace. Mais il y a toujours la satisfaction d'un défi parfaitement relevé. Sur le site et toujours en plein soleil, il y a de quoi se réchauffer et se refaire. Si vous êtes tentés par ces nouvelles sensations, il vous en coûtera 220 € sans compter la montée en téléphérique.

115 000 visiteurs se rendent chaque année au Pic du Midi de Bigorre. Tous ne feront pas l'expérience de la cascade gelée mais les amoureux de la montagne, des astres et des sciences peuvent aussi profiter du plus beau panorama des Pyrénées.