Polo De Le Rue : “Je vais tout faire pour aller aux JO !”

Polo De Le Rue sur son lit d'hôpital à Toulouse, photographié par son frère Xavier / © X. De Le Rue
Polo De Le Rue sur son lit d'hôpital à Toulouse, photographié par son frère Xavier / © X. De Le Rue

Le snowboarder de Saint-Lary, victime d'un grave accident en Coupe du Monde en Andorre dimanche, a accordé une interview à France 3. Il est sorti de l'hôpital ce mercredi, va se reposer et espère encore être présent aux jeux olympiques de Sochi le mois prochain. 

Par Fabrice Valery

Paul-Henri De Le Rue, victime d'un terrible accident en boarder-cross dimanche en Andorre et placé quelques heures dans le coma, va mieux. Il est sorti de l'hôpital de Toulouse ce mercredi, va prendre quelques jours de repos avant d'attaquer une rééducation à Capbreton (Landes) la semaine prochaine. ll veut absolument être présent aux Jeux Olympiques de Sochi dans quelques semaines.

- Bonjour Polo. Comment allez vous ?
- Ça va, même si je suis très fatigué. L'essentiel c'est que je sois sorti du coma. Donc ça va vraiment mieux. Je souffre de plusieurs fractures faciales autour de l'orbite. Et puis, il y a ce choc cérébral, c'est ça qui me fatigue beaucoup. Mais j'ai le feu vert pour sortir de l'hôpital ce mercredi. Je vais me reposer à la maison. Et ensuite j'attaque lundi une période de rééducation et préparation à Capbreton. L'objectif c'est les Jeux Olympiques. Je vais tout faire pour aller aux JO !

- L'épreuve de boardercross est le 17 février, ça semble pas un peu court après un tel accident ?
- Normalement, il faut 6 semaines pour consolider les fractures, le temps va manquer. Et c'est vrai qu'il va falloir gérer les changements de pression atmosphérique avec l'altitude. C'est ça qui sera le plus difficile. Avec les fractures, les changement de pression seront vraiment gênants. Mais je vais me faire faire un masque de protection et je pense que je peux participer aux Jeux.

- Est-ce que cet optimisme est partagé par vos proches et les médecins ?
- Ma famille me fait confiance. Ils ont eu très peur. Mais je sais que je peux compter sur la confiance de mon entourage.

- Quelles images gardez-vous de l'accident ?
- Par grand-chose. J'ai vu l'Italien quitter sa trajectoire. Je l'ai vu venir sur la mienne. Je me suis dit "ça c'est pas bon" et puis après je me suis réveillé à l'hôpital.

- Les médecins vous ont-ils dit que vous avez eu de la chance ?
- En fait, mes proches ont eu très peur. Quand j'ai été plongé dans le coma et que les médecins m'ont réveillé, je ne répondais pas. Là, je crois que tout le monde était vraiment inquiet. Et puis, j'ai repris mes esprits.

- Comment avez-vous réagi à tous les messages de sympathie et de réconfort ?
- C'est vraiment génial et je veux adresser mes remerciements à tous les fans qui m'ont encouragé après cet accident. Je veux aussi leur dire, à nouveau, que je vais tout faire pour être aux Jeux. Ça fait 4 ans que je travaille que pour ça. C'est beaucoup de boulot. Je suis premier français dans la discipline. Et les Jeux, je n'ai envie que de ça !

Lors de la course de dimanche en Andorre, "Polo" a percuté le concurrent italien avant de chuter lourdement (VIDEO) : 
Snowboard : la chute de Paul-Henri De Le Rue en Andorre
Grâce aux messages postés sur Facebook par son frère Xavier, Paul-Henri a pu rassurer ses fans et la communauté des sports de glisse. Hospitalisé en neuro-chirurgie au CHU de Toulouse-Purpan, il est apparu mardi tout sourire sur une photo dans son lit d'hôpital avec un verre de Whisky et un jambon de Noir de Bigorre pendu à la place des perfusions !


Ce mercredi, c'est lui-même qui a posté sur Facebook un message à ses fans le montrant en voiture en famille : 

 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus