Un tout premier pèlerinage à Lourdes pour les chefs étoilés

Le premier pélerinage culinaire de Lourdes se déroule du 9 au 13 octobre 2019. / © Odile Debacker / FTV
Le premier pélerinage culinaire de Lourdes se déroule du 9 au 13 octobre 2019. / © Odile Debacker / FTV

La cité mariale accueille pour le week-end ses premières toques. Ils sont une vingtaine à s'être déplacés pour ce moment de partage et d'échange. Au menu, messes, atelier culinaire, dégustation, procession, conférences et bénédictions. Et aussi hommages aux grands chefs défunts, Bocuse et Robuchon.

Par Odile Debacker

À l'origine de cette démarche, deux hommes bien ancrés dans ces terres pyrénéennes. Le plus proche des voix célestes est le cuisinier du sanctuaire : Patrick Unhassobiscay, l'homme qui cuisine au quotidien pour l'évêque Mgr Nicolas Brouwet. À ses côtés, Jean-Pierre Saint-Martin, chef emblématique du restaurant le Viscos à Saint-Savin plus au sud de Lourdes, président de ce premier pèlerinage.
 
Tous deux ont eu la volonté de réunir leur profession dans un élan d'unité, de rencontres et de partages.
 
Dans la salle à manger du chalet épiscopal la table est dressée pour une trentaine de convives.
La résidence de l'évêque à Lourdes. / © Odile Debacker / FTV
La résidence de l'évêque à Lourdes. / © Odile Debacker / FTV

Parmi les invités de ce premier repas des chefs en pèlerinage, Christian Têtedoie, meilleur ouvrier de France, étoilé à Lyon et président des maîtres cuisiniers de France ou encore Yves Thuriès, maître chocolatier, l'un des très rares double meilleur ouvrier de France en exercice (MOF). Également, à leurs côtés, Alain Brumont, vigneron renommé de l'appellation Madiran.
Foie gras poêlé au menu, le plat préféré de Monseigneur.
 
Le chef Patrick Unhassobiscay a la préparation du repas. Dans une vaisselle qui n'est pas sortie tous les jours. / © Odile Debacker / FTV
Le chef Patrick Unhassobiscay a la préparation du repas. Dans une vaisselle qui n'est pas sortie tous les jours. / © Odile Debacker / FTV

Au total, une trentaine de chefs auront fait le déplacement, mais aussi, des confréries gourmandes, des professionnels « Au service de la joie des convives ».
© Odile Debacker /FTV
© Odile Debacker /FTV

Des liens indélébiles entre religion et gastronomie

Si besoin en était de relier cette discipline gourmande à la religion catholique, l'on vous épargne le nombre de recettes associées à des fêtes chrétiennes, sans parler des desserts ou fromages intimement attachés à un saint !

 

Sur le même sujet

Les + Lus