Cet article date de plus de 5 ans

Air Méditerranée liquidée : 130 passagers immobilisés à Roissy lundi soir

Déjà les conséquences de la liquidation d'Air Méditerranée se font sentir. 130 passagers se sont retrouvés immobilisés à Roissy et deux boeing de la compagnie ont atterri à Tarbes pour un stationnement longue durée. 
Deux Boeing d'Air Méditerranée ont été immobilisés sur l'aéroport de Tarbes
Deux Boeing d'Air Méditerranée ont été immobilisés sur l'aéroport de Tarbes © Régis Cothias France 3
La compagnie aérienne Air Méditerranée, qui s'était placée en redressement judiciaire il y a un an dans l'espoir de trouver un repreneur, a finalement été placée en liquidation lundi par le tribunal de commerce de Tarbes.

Passagers bloqués
Conséquence de la liquidation, 130 passagers se sont trouvés immobilisés lundi soir sans aucune solution à l'aéroport parisien Roissy-Charles de Gaulle, après l'annulation d'un vol à destination de Tarbes.

Avions immobilisés 
Hier soir et mardi matin vers 5h30, deux appareils se sont posés sur l'aéroport de Tarbes-Ossun-Lourdes. Aucun passager n'était à bord, ce qui est logique puisque dès que la liquidation est prononcée, la compagnie n'a plus le droit de transporter de clients.
Les appareils sont des Boeing 737-500, d'une capacité de 130 places. L'un était aux couleurs d'Air Méditerranée, l'autre aux couleurs d'Hermès, une filiale d'Air Méditerranée qui assurait des transports vers la Grèce.

Remboursement des billets
En coordination avec le liquidateur mandaté par le Tribunal, Air méditerranée procédera dans les plus brefs délais au remboursement des billets achetés pour les réservations des vols à partir de mercredi, selon un communiqué des "salariés d'Air méditerranée.

Des salariés sur le carreau
Les 220 salariés de la compagnie se retrouvent ainsi au chomage. 120 d'entre eux dépendaient du site du fauga près de Toulouse.

Vidéo : les conséquences de la liquidation, le récit de Stéphane Compan, Delphine Gérard et Virginie Beaulieu
durée de la vidéo: 01 min 32
Air Méditerranée


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie justice société