Pyrénées : les plus grands cols réservés aux cyclistes amateurs toute la semaine

Le tour de France a quitté les Pyrénées. Place aux amateurs. Jusqu'à la fin de la semaine 11 cols sont fermés à la circulation pour permettre aux accros de la petite reine de grimper ces pentes mythiques. 150 km d'ascension leur sont réservés.

Ils peuvent grimper les mythiques cols des Pyrénées dans le sillage des plus grands champions. L'opération Cycl'n Trip se déroule cette semaine dans les Hautes-Pyrénées et elle attire chaque été des milliers d'amateurs de vélo.

150 kilomètres réservés au vélo

Priorité aux vélos tous les matins sur les routes des cols pyrénéens. Dans le sillage des coureurs du tour de France, les amateurs peuvent goûter aux joies de l'ascension des cols mythiques comme le Soulor, le Peyresourde ou le Tourmalet dans les mêmes conditions que les coureurs de la grande boucle. Les routes sont fermées à la circulation. Au total 11 cols et 150 km d'ascension leurs sont réservés. La route leur appartient. 

"C'est beaucoup plus agréable de ne pas sentir une voiture derrière soi, qui attend, qui attend, qui s'impatiente de pouvoir nous doubler", raconte une des grimpeuses du jour. "Là, on sait qu'il n'y a que des cyclistes, on est vraiment tranquille. On est beaucoup plus serein."

Des amateurs de vélo du monde entier

L'opération Cycl'nTrip se déroule toute la semaine dans les Hautes-Pyrénées. Elle attire chaque été des milliers d'amateurs de vélo, venus du monde entier : "J'arrive d'Australie", nous avoue ce cycliste. "C'est ma première fois sur le col d'Aspin. C'est vraiment Joli. Et avec les routes fermées à la voiture, c'est super oui."

"Le mythique, c'est le Tourmalet". explique Olivier Bély de l'organisation Hautes Pyrénées Tourisme Environnement. "On est chaque année autour de 1.400 personnes qui arrivent au sommet. On va voir cette année si on bat le record. Sinon, c'est entre 900 et 1.000 personnes par jour."

Des vacances vélo en famille

Cycl'n Trip cherche à attirer cette clientèle sportive. Ces amateurs de vélo grimpent les cols franchis chaque année par le Tour de France. Ici pas de chronomètre. Chacun grimpe à son rythme. On rencontre aussi une clientèle plus familiale qui programme des vacances durant cette semaine pour profiter d'une montée en toute tranquillité : "On a réservé à Loudenvielle pour passer 4 jours et profiter de l'ouverture des cols réservés aux cyclistes", raconte ce sexagénaire. "Hier, on a fait le Balès, aujourd'hui l'Aspin et demain le Tourmalet. On le fait en famille en vélo électrique, avec mon petit fils de 12 ans, mon épouse et moi-même."

Au terme de chaque ascension, un petit ravitaillement permet aux cyclistes de reprendre des forces dans un décor de carte postale. Idéal pour une pause photo. Histoire de rapporter quelques  souvenirs de vacances.