Fédération Française de Tennis : le bigourdan Jean Gachassin va passer la main... en 2017

Jean Gachassin a annoncé qu'il ne briguera pas un troisième mandat de président de la Fédération Française de Tennis et passera le relais à son successeur en 2017.

Jean Gachassin
Jean Gachassin © AFP
L'ancien international de rugby Jean Gachassin ne se présentera pas pour un troisième mandat à la tête de la Fédération française de tennis (FFT) et passera la main en février 2017, a-t-il déclaré vendredi dans la Dépêche du Midi.

"C'est mon dernier mandat. Je ne me présenterai pas. Ma décision est ferme. En février 2017, date de l'élection, j'approcherai des 76 ans. Ce n'est pas sérieux. Il y a un âge pour passer la main. C'est la seule raison de mon départ", explique-t-il.

Interrogé au sujet de sa succession, Jean Gachassin souligne que "parmi les élus" au sein des instances du tennis, "ça va se bousculer et ça se bouscule déjà". Mais lui, qui dit avoir été aidé par sa "notoriété", juge qu'"un nom, c'est un vrai plus" alors que Guy Forget est souvent cité comme un possible successeur.

Pour finir en beauté avant de passer la main, Gachassin verrait bien la France remporter la Coupe Davis. Ce "serait mon rêve, mon bâton de Maréchal. Ce n'est pas impossible avec cette génération", qui a perdu l'an dernier face à la Suisse en finale", espère-t-il.

Trois-quarts aile, arrière, centre et ouvreur du XV de France dans les années 1960, Jean Gachassin a exercé la profession d'huissier de justice jusqu'à sa retraite, et présidait la Ligue Midi-Pyrénées de tennis avant de prendre la tête de la FFT en 2009.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tennis sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter