Feu de végétation après un écobuage mal maîtrisé : le vent empêche l'envoi d'un hélicoptère ou bombardier d'eau

Un incendie s'est déclaré dans les Hautes-Pyrénées, ce samedi 6 avril 2024 après-midi. Les sapeurs-pompiers tentent de maîtriser le feu. Mais le vent qui souffle fort empêche l'envoi de moyens aériens de lutte contre les incendies.

Il était un peu moins de 16h, ce samedi 6 avril 2024, lorsque les sapeurs-pompiers des Hautes-Pyrénées ont été alertés d'un écobuage échappant à tout contrôle. D'importants moyens terrestres sont immédiatement envoyés sur la commune de Sarrancolin.

Intervention difficile à cause du vent

La zone est difficilement accessible, mais vingt sapeurs-pompiers sont à pied d'œuvre depuis le milieu de l'après-midi pour tenter de maîtriser l'incendie qui aurait ravagé 10 à 15 hectares de végétation.

Et les conditions météo ne leur facilitent pas la tâche. Compte tenu du fort vent du sud, l'envoi sur zone d'un hélicoptère ou bombardier d'eau est impossible. Les sapeurs-pompiers espèrent pouvoir faire voler un drone pour une reconnaissance avant la tombée de la nuit.

Un temps maîtrisé, l'incendie est reparti

Le feu, qui avait été éteint, a finalement repris dimanche 7 avril, en début d'après-midi sur l'un des deux flancs de montagne. Sans doute sous l'effet du vent persistant.

Les sapeurs-pompiers des Hautes-Pyrénées étaient toujours en intervention à Sarrancolin en début de soirée. Le dispositif est en train d'être allégé, selon le Sdis 65 qui précise que l'appui de moyens aériens ne s'avérait plus nécessaire.