Hautes-Pyrénées : le col de Portet se prépare à accueillir le Tour de France

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Martin
Dans un mois, les coureurs du Tour de France s'élanceront à l'assaut du col de Portet.
Dans un mois, les coureurs du Tour de France s'élanceront à l'assaut du col de Portet. © France 3 Occitanie

Comme chaque année, le Tour de France passe par la région Occitanie. Plusieurs étapes parmi lesquelles Millau, Trie-sur-Baïse mais aussi une étape singulière, le 25 juillet entre Bagnères-de-Luchon et le col de Portet sur le domaine skiable de la station de St Lary

C'est une étape inédite et un peu singulière qui va se jouer le 25 juillet prochain, en plein coeur du 105ème Tour de France...

Ce jour-là, les coureurs vont emprunter la route entre Bagnères-de-Luchon et le col de Portet sur le domaine skiable de la station de Saint-Lary. 
Cette 17ème étape - à peine 65 kilomètres - se conclura  à 2.215 m d'altitude, le "toit du Tour 2018".

Seulement voilà, pas question de déroger aux règles en vigueur au sommet. Car ici vit le percnoptère, une espèce de vautour protégée. 
Le Tour de France s'adaptera donc aux réglementations sur la protection de l'environnement. Seuls les coureurs et quelques véhicules des directeurs sportifs arriveront en haut. La logistique, elle, restera à Saint-Lary et les autres véhicules en pied de station. 

Mêmes contraintes pour les spectateurs : les camping-car ne pourront accéder à ce dernier tronçon. Et les hélicoptères de France Télévisions sont priés de ne pas survoler le nid.

En attendant, l'heure est aux travaux et à la réfection de la route. Un ruban de bitume tout neuf, prêt à accueillir les 176 coureurs de la Grande Boucle...

Voir le reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon, de France 3 Occitanie :

Travaux col de Portet

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.