"Le Tour de France c’est ça" : 50 ans après sa victoire mythique dans les Pyrénées, Poulidor honoré par une statue

Même s'il n'est plus parmi nous, "Poupou" est toujours dans les coeurs. 50 ans après avoir signé une victoire historique au Pla d'Adet (Saint-Lary 31), Raymond Poulidor a été honoré par une statue à taille réelle. Le directeur du Tour de France Christian-Prudhomme était présent avec 150 cyclistes portant le maillot de l'emblématique coureur.

Il n'a jamais gagné le Tour de France mais c'est certainement l'un des cyclistes les plus populaires. Raymond Poulidor est monté 7 fois sur le podium mais jamais sur la plus haute marche. Il a pourtant marqué l'histoire de la grande boucle à plusieurs reprises, notamment le 15 juillet 1974 avec une victoire au sommet du Pla d'Adet. Pour marquer ce moment historique, une statue grandeur nature a été inaugurée, samedi 25 mai 2024.

Poupou dans les cœurs

Disparu il y a presque 5 ans, Raymond Poulidor n'a pas été oublié. Plus de 150 cyclistes sont venus à Saint-Lary (65) pour honorer la mémoire de leur champion. Ils ont fait la route depuis le village de Saint-Léonard de Noblat (Haute-Vienne) d’où était originaire Raymond Poulidor et où il repose.

D'autres ont fait le voyage de bien plus loin mais tous ont revêtu la tunique jaune et violette avec le portrait de leur idole. Ce T-Shirt marqué "merci Poupou" leur a donné des ailes pour gravir les cols et le Pla d’Adet, afin de rejoindre la toute nouvelle statue de Poulidor inaugurée ce week-end.

"Le Tour de France c’est ça"

Le directeur du Tour Christian Prudhomme était présent. "C’est ça le Tour de France, c’est du lien, de l’amitié entre les gens. C’est des femmes, des hommes, des jeunes, des anciens, des Français, des étrangers, des gens qui sont chefs d’entreprise, des gens qui doivent se battre pour vivre ou survivre, des ouvriers, des paysans… 

Le Tour de France c’est ça. Il ne va pas changer fondamentalement la vie des gens mais donner une parenthèse de bonheur, d’insouciance.

Christian Prudhomme

Dans son discours, il n'a pas oublié le grand champion, profitant de l'occasion pour remettre l'église au centre du village comme on dit. "Raymond c’était le champion mais aussi la glacière qu’on met au bord de la route. La route du Tour de France qui sera toujours gratuite, n’en déplaise à certains imbéciles qui voudraient la faire payer."

Le Pla d'Adet 50 ans après

15 juillet 1974, pour la première fois l’arrivée du Tour de France se fait à Saint-Lary Soulan. Ce jour-là, Raymond Poulidor écrira l'une des plus belles pages du tour et marquera l'histoire du Pla d'Adet. Poupou est en forme malgré ses 38 printemps et le grand champion Eddy Merckx ne pourra rien faire, distancé de plus de 2 minutes. C'est certainement l'une des victoires les plus emblématiques du coureur, souvent considéré comme l’éternel second, condamné à suivre les roues de champions de légende comme Jacques Anquetil et Eddy Merckx.

Le 15 juillet 1974, ce sont les autres coureurs qui le regarderont filer vers la victoire. Avec lui, Saint-Lary entre dans la légende du Tour. 

50 ans plus tard, la commune de Saint-Lary Soulan, en collaboration avec l’ARPAD (Les amis de Raymond Poulidor), a voulu marquer le coup. Une statue grandeur nature à l'effigie de Poulidor trône donc désormais sur le parcours mythique. Le coureur Mathieu Van Der Poel en pleine préparation du Tour de France, avait envoyé un message lu par Christian Prudhomme : "Je regrette beaucoup de ne pouvoir être à Saint-Lary aujourd'hui pour fêter le 50ème anniversaire de la victoire de mon grand-père Raymond Poulidor sur le Pla d'Adet. Je sais que "Papi" laisse l’image  d'un immense champion cycliste et reste un homme chaleureux, quel qu'il soit ! Le fait que vous dévoiliez une statue aujourd'hui me touche beaucoup et j'espère pouvoir m'y rendre bientôt, c'est certain."

Le 13 juillet, les coureurs partiront de Pau pour la 14e étape afin de rallier Saint-Lary-Soulan Pla d'Adet. L'occasion sans doute de raviver des souvenirs et de lui rendre hommage.

Une statue grandeur nature

D'ores et déjà, coureurs et vacanciers peuvent admirer la statue de Poupou grandeur nature 1m75 et 300 kg en bronze. Elle est l'œuvre de Bernard Potel, un sculpteur vivant en Bretagne à qui l'on doit de nombreux bustes de personnalités (Charles de Gaulle, Marcel Cerdan, Paul Belmondo dont il fut l'élève). Il a aussi réalisé les médailles de Gilbert Bécaud, Alain Prost et d'un autre cycliste : Bernard Hinault.

Posée sur un bloc de granit, la statue qui a été fondue dans les Côtes d'Armor se trouve à 2km de l’arrivée à la station.

En 2014 pour les 40 ans, une plaque commémorative avait été inaugurée, dans le virage ou Poupou avait porté son attaque.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité