Pyrénées : le Grand tétras, un oiseau sous haute surveillance démographique

Grand tetras ou coq de bruyère / © MaxPPP
Grand tetras ou coq de bruyère / © MaxPPP

Le Grand tétras, également connu sous le nom de coq de Bruyère, est observé de très près dans les massifs français car sa population y est en forte diminution depuis 50 ans. Les services du Parc national des Pyrénées effectuent régulièrement leur comptage, notamment en été, à l'aide de chiens. 

Par VA.

Toute l'année, Le Parc national des Pyrénées mène des actions de suivi et de conservation du Grand tétras ou coq de Bruyère, oiseau emblématique de la forêt primitive.

Après la mise en place de "zones de quiétude" durant l'hiver, puis un comptage du nombre de mâles chanteurs au printemps qui permet d’évaluer les tendances de population d’une année sur l‘autre, l'été venu. les gardes-moniteurs du Parc, en collaboration avec les chasseurs locaux, réalisent des « comptages aux chiens » (les chiens permettent de lever les oiseaux) dans l’optique d’évaluer le succès de reproduction de l’année.

Le nombre de jeunes par poule levée est ainsi comptabilisé.

Voir le reportage dans le secteur de Cauterets de Maria Laforcade et de Manuel Fillon :

Sur le même sujet

Les + Lus