Cet article date de plus de 3 ans

Série noire dans les Pyrénées : 90 % des accidents d'avalanches provoqués par l'imprudence

A deux jours d'intervalle, quatre skieurs sont morts emportés par des avalanches dans les Pyrénées. La pratique du ski ou de la randonnée en raquettes est dangereuse mais une bonne connaissance de la neige permet (parfois) d'éviter les situations périlleuses.
Les Pyrénées viennent d'être endeuillées coup sur coup par la mort de 4 personnes dans des avalanches. L'occasion de rappeler que dans plus de 90 % des cas les accidents d'avalanches sont provoqués par des skieurs chevronnés qui n'ont pas respecté les règles de sécurité, selon le club alpin français. Il convient toutefois d'attendre les conclusions des enquêtes pour déterminer ce qui s'est réellement passé à Gavarnie-Gèdre et Cauterets cette semaine.

L'engouement pour la randonnée et le hors-pistes

Faire une sortie en hiver en montagne n'est plus réservée à une élite spécialiste de la neige. Dans les Pyrénées, l'engouement pour les activités de plein air hors des sentiers balisés ou des pistes des stations spécialement aménagées est en plein essor. Il suffit de regarder les rayons des magasins de sports où le rayon ski de randonnées est aussi imposant que celui de ski sur piste. Outre le matériel, très spécifique, dont il faut absolument être équipé, une bonne connaissance de la montagne et de ses spécificités hivernales est également indispensable.
Ski de randonnées, raquettes, ski hors piste... Dans de nombreux cas, ce sont les victimes elles-mêmes qui sont à l'origine du déclenchement des avalanches. Par imprudence ou pas méconnaissance du milieu. 

Des stages pour mieux connaître la neige et la montagne

Pour cela, des formations grand public sont organisées. Le club alpin français (CAF) notamment organise chaque année des stages d'initiation aux dangers de la montagne hivernale. Le but est de pouvoir évoluer en toute sécurité sur les terrains neigeux et de pouvoir en situation prendre les bonnes décisions. 
Stage nivologie à Gavarnie

4 morts en 3 jours dans des avalanches

La stabilité du manteau neigeux tient essentiellement aux conditions météorologiques. Actuellement, les cumuls de neige sont très importants dans les Pyrénées, jusqu'à 3 mètres de neige au-dessus de 2500 mètres d'altitude et les périodes de froid et de redoux de ces derniers jours ont rendu le manteau particulièrement fragile.

Les deux accidents ont été provoqués par des coulées de neige. Mardi, c'est un jeune garçon qui est mort enseveli dans une coulée sur une piste de la station de ski de Gavarnie. Ce jeudi, 3 personnes ont trouvé la mort alors qu'elles se trouvaient sur un secteur hors piste près du cirque du Lys dans la station de Cauterets. 
Dans les deux accidents, les corps des skieurs ont été retrouvés plusieurs heures après l'accident. Trop tard pour les sauver. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pyrénées montagne sorties et loisirs ski sport