Spoliés par les Nazis, la rocambolesque saga de ces tableaux désormais mis à l'honneur dans un musée

Des tableaux volés par les nazis durant la seconde guerre mondiale sont exposés au musée Massey de Tarbes (Hautes-Pyrénées). Un accrochage qui met en lumière des toiles aux destins inédits.

Ce sont six œuvres du XVIe et XVIIe siècle au destin remarquable. Des tableaux et un triptyque volés par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale, et désormais remis à l’honneur par le musée Massey de Tarbes (Hautes-Pyrénées).

Parmi eux, le tableau de "La femme en bleu", réalisé au début du XVIIe siècle, qui a été dérobé en 1942, puis racheté au début des années 1980 par la ville de Tarbes.

La femme en bleu est une œuvre intéressante par son histoire un peu rocambolesque : spoliée, restituée au bon propriétaire, déposée ici à Tarbes à des centaines de kilomètres de Paris, retrouvée dans une enquête du ministère de la Culture récemment ...

Fabien Leclerc, conservateur du Musée Massey de Tarbes

Le statut « Musée Nationaux Récupération »

De nombreux tableaux volés par les nazis ont été ensuite récupérés par les alliées à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, puis rendus à leurs propriétaires ou à leurs descendants. Les œuvres qui n’ont pas pu être restituées obtiennent alors le statut "Musée Nationaux Récupération", et sont exposés dans les grands musées régionaux, afin que d’éventuels ayant droit puissent les récupérer.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Steffie G. (@silae_dreams)

C’est donc le cas des six tableaux mis à l’honneur en ce moment au musée de Tarbes, déposés par l’Etat dans les années 1950 et 1960 et jamais réclamés.

Au total, plus de 2.000 tableaux ont toujours ce statut, la plupart volés à des Juifs par Hermann Goering, l’un des plus hauts dignitaires nazis.

Une restauration au compte-gouttes

Des milliers de pièces composent les collections du musée Massey : toiles, gravures, sculptures, uniformes de hussard  Mais seulement une poignée d’entre elles sont restaurées chaque année.

La restauration de nos œuvres se fait vraiment au compte-gouttes. Entre 27 et 28.000 œuvres sont conservées dans notre fond, et on en restaure chaque année 5 ou 6.

Fabien Leclerc, conservateur du Musée Massey de Tarbes

Plus qu'une exposition autour d'un thème, la présentation de ces tableaux remarquables s'étire jusqu'au mois de mai.