• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Tarbes : 8 gilets jaunes jugés pour violences en réunion, dégradations et outrages

Des casseurs ont semé la panique à Tarbes samedi 1er décembre. / © MAXPPP
Des casseurs ont semé la panique à Tarbes samedi 1er décembre. / © MAXPPP

Dix individus ont été interpellés et placés en garde à vue samedi suite à l'émeute consécutive à la manifestation des Gilets jaunes à Tarbes, samedi. Les casseurs ont été traduits en justice ce lundi. Ils ont écopé de 3 mois avec sursis à 1 an ferme. 

Par Cécile Frechinos

Comme à Paris, Toulouse, Bordeaux....la manifestation des gilets jaunes a dégénéré samedi à Tarbes. Violents heurts avec les forces de l'ordre (qui ont fait 12 blessés chez les policiers), dégradations urbaines, violences verbales.

10 personnes ont été interpellées durant ces émeutes, et la justice a décidé de se montrer ferme. 8 d'ente eux, âgés de 18 à 69 ans, ont été jugés en comparution immédiate, à peine 48 heures plus tard.
Le procureur de la République de Tarbes a requis de 3 mois à un an de prison ferme contre ces casseurs, pour violences en réunion, dégradations et outrages.  
 

2 hommes en prison


Le tribunal correctionnel de Tarbes a finalement condamné 6 prévenus à des peines de prison entre 3 et 6 mois avec sursis. 2 autres, poursuivis pour avoir voulu desceller les grilles de la Préfecture, sont condamnés à 1 an de prison ferme et sont donc partis en prison après l’audience.

D'autres émeutiers doivent être présentés devant la justice ce mardi. Le tribunal correctionnel de Toulouse doit juger plusieurs casseurs en comparution immédiate. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gard : les "gilets jaunes" rencontrent les députés de la majorité

Les + Lus