Tarbes : l'association Ensema aide les enfants malades à suivre des cours à domicile

L'association d'aide à l'enseignement auprès des enfants malades de Haute-Pyrénées, Ensema, avait besoin d'un nouveau souffle pour permettre à encore plus de jeunes de suivre leurs études à domicile. Des étudiants ont réalisé son site internet lors d'une journée de solidarité.
Gladys, élève de 4ème, ne peut pas aller au collège à cause de sa maladie. Grâce à l'association, des professeurs lui donnent des cours à domicile
Gladys, élève de 4ème, ne peut pas aller au collège à cause de sa maladie. Grâce à l'association, des professeurs lui donnent des cours à domicile © France 3 Occitanie
Pour des raisons médicales, de jeunes malades, faute de pouvoir assister à des cours dans un établissement scolaire, ont besoin d'un encadrement personnalisé, avec des cours à domicile.

C'est le cas de Gladys. Une maladie génétique rare, une atrophie des muscles, l'empêche de suivre une scolarité normale au collège. C'est donc à son domicile que les professeurs, six au total, se succèdent pour donner des cours à l'adolescente de 13 ans, en 4ème.

"J'ai un professeur pour chaque matière, j'ai maths, histoire, anglais, français qui fait aussi espagnol. Je galère en espagnol, j'ai pas de prof."

Anne-Marie Le Nabour se charge de l'anglais. Cette professeur retraitée s'appuie sur les leçons du centre d'éducation à distance. "C'est sûr, on avance plus vite qu'en classe. Là, c'est du travail adapté aux difficultés de l'élève, on prend son temps. Si on doit s'arrêter, recommencer, reprendre ça ne pose pas de problème. On a tout le temps qu'on veut, c'est assez efficace."
 
L'association Ensema (enseignement pour les enfants malades) dispose en Hautes-Pyrénées d'un vivier d'une cinquantaine d'enseignants, tous bénévoles. Mais l'association peine à trouver de nouveaux volontaires et doit se faire connaitre. Elle a demandé à des étudiants en informatique de lui venir en aide.

"On recherche des intervenants, les parents ont besoin de savoir que l'association existe, donc on a des besoins de communication, explique Anabelle Gensac. Le projet des étudiants était de refaire le site internet, et ils nous ont aussi proposé de nous aider pour la communication à grande échelle, par voie de presse, radio, sur le département."

Les 18 étudiants en systèmes numériques à Tarbes réalisent une nouvelle version du site web de l'association dans le cadre de leurs études, sollicitent les médias, aident à une campagne de dons...

"Il y en beaucoup qui sont dans la situation où, ils pourraient demander de l'aide à cette association, mais ils n'arrivent pas à trouver, car ils ne savent pas qu'elle existe, constate Maxime Grault, étudiant en BTS systèmes numériques. C'est un problème de visibilité. Pour nous, ce site, ça peut aider dans cette démarche, pour qu'elle soit plus visible."

Le lycée Saint Pierre organise chaque année une journée solidaire, lors de laquelle les classes choisissent une association pour inciter les élèves à s'engager dans une action de solidarité.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société santé jeunesse vie associative