Tarbes : les métiers de l'industrie sont générateurs d'emplois

Ces jeunes trouvent immédiatement de l'emploi / © France 3
Ces jeunes trouvent immédiatement de l'emploi / © France 3

Jusqu'à vendredi se déroule la 8ème semaine de l'industrie. Des élèves visitent des entreprises pour découvrir les métiers de chaudronnier, de soudeur ou de tourneur-fraiseur. A la clef, des emplois assurés.

Par Régis Cothias + MP

ADB cherche désespérément des ouvriers...
C'est l'exemple même du sous-traitant de l'aéronautique, à deux pas de l'aéroport Tarbes-Lourdes Pyrénées, ADB emploie 42 personnes à la fabrication de petites pièces d'avion ou d'hélicoptère. Et l'entreprise cherche- désespérément- de nouveaux employés.

... spécialisés en chaudronnerie
Pour éviter cette carence de main d'oeuvre, l'industrie tente de séduire les jeunes, ouvre ses portes et présente ses métiers. La métallurgie dispose même de son propre centre de formation : trois sites à Tarbes, Pau et Bayonne pour des qualifications du C.A.P au B.T.S. Spécialité du site de Tarbes : la chaudronnerie pour une soixantaine d'apprentis.

La spirale du chômage est stoppée
Des emplois à pourvoir, stables. Ici pas de CDD, de contrats précaires ou de temps partiels, c'est l'argument pour inciter les jeunes -et leurs parents- à choisir ces métiers en dépit d'une réputation peu flatteuse pour l'industrie alimentée par des plans sociaux ou même la disparition d'entreprise.
"La spirale est stoppée depuis un moment. Aujourd'hui on a des entreprises qui ont développé, qui ont beaucoup investi dans leurs nouvelles technologies, ce qui a permis de conserver des emplois voire d'en développer " déclarera ce chef d'entreprise.

Une convention signée avec l'Education Nationale et l'Etat doit faciliter encore les efforts de formation en faveur des métiers de l'industrie.

Vidéo : le reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon

Sur le même sujet

Baillargues : fermeture d’un des passages à niveau les plus dangereux de France

Les + Lus