Tarbes : MG Call en procédure de liquidation judiciaire

Le PDG de MG Call aurait fourni un faux contrat à la Préfecture. Le tribunal de commerce a été saisi pour entamer une procédure de liquidation judiciaire.

MG Call : le P.D-G a fourni un faux contrat, on s'oriente vers la liquidation judiciaire

Depuis des mois ils simulaient leur futur travail
Un centre d'appels s'est installé à Tarbes il y a quelques mois. L'entreprise devait travailler pour un cline, un opérateur télécom dont le nom n'a jamais été révélé. Une centaine de salariés, souvent chômeurs en fin de droit ou personnes en grande précarité ont ainsi commencé à s'entrainer, à simuler leur futur travail en s'appelant entre eux.
Le client ne s'est jamais manifesté mais MG Call a reçu des fonds publics., des aides financières des collectivités et des fonds alloués pour l'embauche de chômeurs.

Plus de salaire
En août, les salariés ne sont plus payés. les "téléconseillers" cessent leur entraînement, occupent l'établissement et demandent des comptes à la direction et aux pouvoirs publics.

Vidéo : sur le site, avec les salariés, le reportage de Régis Cothias et Marc Lasbarrères