• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Tarbes : le secrétaire d'Etat présente le Service national universel dans les 13 départements pilotes

© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie

Gabriel Attal, le secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Education nationale et de la jeunesse, est en visite à Tarbes ce vendredi. Objectif : évoquer le lancement des 13 départements pilotes, dont les Hautes-Pyrénées, pour le SNU (Service national universel).

Par Christine Ravier

Le service national universel (SNU), à terme obligatoire pour les jeunes de 16 ans, sera effectif dès juin prochain, avec quelques milliers de volontaires. Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation, est chargé de le mettre en oeuvre.

Il est ce vendredi dans les Hautes-Pyrénées, l'un des 13 départements pilotes pour son lancement. Il s'agit du premier déplacement du secrétaire d'Etat, suite à l'annonce officielle des sites retenus.


Première promotion en juin


Il a rencontré des personnes en service civique à Tarbes ce vendredi matin. Aux abords de la Cité administrative, il a été abordé par des gilets jaunes et a reçu une délégation.  En début d'après-midi, il s'est rendu au collège Blanche Odin de Bagnères-de-Bigorre.

Avant d'échanger avec les élèves, il a discuté avec des syndicalistes de l'enseignement qui l'ont interpelé sur la réforme à venir, les dotations horaires et les suppressions de poste.

Dans l'après-midi, il va visiter le centre de vacances PEP d'Artigues (Campan) et table ronde avec des acteurs qui pourraient être mobilisés pour le SNU.

La première promotion de jeunes de 16 ans sera constituée uniquement de volontaires : il y en aura 200 dans chaque département pilote, dont les Hautes-Pyrénées. Ainsi, pendant la deuxième quinzaine de juin, dans 13 départements, 3.000 jeunes seront appelés.
 

Qui est concerné ?


Quel que soit leur statut (lycéen, apprenti, jeune travailleur,etc.), ils seront "recrutés", après la classe de 3ème, sur la base du volontariat. 

Ces jeunes devront passer 15 jours en hébergements collectifs, encadrés par des animateurs, des éducateurs spécialisés mais également des militaires.

Si le gouvernement réaffirme vouloir rendre à terme le SNU obligatoire pour tous les jeunes de 16 ans ou d’un âge équivalent à la fin de la classe de seconde, cela n’interviendra pas avant "quelques années".
 

"Brassage social et géographique"


Le SNU sera notamment ouvert aux jeunes en situation de handicap. Mais attention, pour répondre à la volonté affichée de "brassage social et géographique", les jeunes ne seront pas accueillis dans leur propre département. Ils seront répartis sur l’ensemble du territoire.

Quel sera le programme pour ces jeunes pendant 15 jours ? Réveil à 7 heures et levée des couleurs avec hymne national. Ensuite, les adolescents participeront à différents modules, 24 au total sur les 2 semaines...

Ils feront, par exemple, un bilan de santé complet, une évaluation de maîtrise du français et des activités de pleine nature, d'autres sur le thème de la défense ou encore de la culture et du patrimoine.
 

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus